La vie un brin banale des chroniqueurs est parfois surprenante ; s’y cachent parfois des pensées obscures qu’il nous faudrait vite refouler avant de commettre bêtement l’irréparable et le regretter toute notre vie. Moi, c’est en nettoyant quelques casseroles bien grasses sur fond musical de gratte scotch brite œstrogénique qu’il me vint une idée saugrenue, comme hypnotisé par le vortex d’un siphon clitoridien.

Il ne m’aura pas fallu plus que quelques coups de torchon pour imaginer cette vengeance entièrement dédiée à ma bourgeoise. Me coller d’astreinte à l’évier et à l’arrosage des géraniums en pleine écoute de Radio Gonzaï « Je t’en foutrais des cuivres, va plutôt récurer les casseroles !». Ah oui très drôle, je lui aurais bien cloué le bec mais j’avais trop mal à la hanche. Je passerai ma frustration ailleurs en me délectant des travers de ce beau monde musical où les filles ne sont finalement pas toujours ce que l’on croit. Derrière leur sourire charmeur se cache souvent des Desperate Folkywives prêtes à tout pour nous séduire et réussir. Même pas le temps de terminer sa part de tarte aux pommes qu’elles nous balancent leur folk à la poire, comme ça, le manche à la main, à grand coups de hammer-on sanglants ou de paroles assassines. Une façon bien à elle de tirer sur la corde et de nous faire porter le tablier. Alors, juste après le petit noir qui fait digérer, je me dis que je pourrais devenir le narrateur, bien vivant, de leur série musico domestique et me laisser aller à tirer quelques courts portraits récurés Paic citron.

Claire Denamur ::: EP Bang Bang Bang

La militante féministe « Bang Bang Bang, il faut du courage pour encaisser les coups de rage » passe trop de temps dehors à se battre pour la cause, à grands coups de manche et de cordes à nœuds. Du coup elle en oublie qu’elle a eu un mec et finit par se retrouver seule dans sa caravane à regarder le temps qui passe. Elle devient Bridget Jones, trentenaire pleurnicheuse ne mouillant plus que son couvre lit en moumoute rose, l’œil poché au black rimel. Avec des titres comme Hurt, Rien de moi ou Le Temps passe, la vie de Claire Denamur ressemble à un grand vide intersidéral et sentimental. Alors elle écrit dans ses carnets la vie qu’elle aurait voulu avoir en passant de longues heures à étaler du vernis mauve sur ses ongles mous. Il faut toutefois prendre bien garde à ne pas se laisser prendre au jeu de ses mélodies nostalgiques, un rien glamour. La chienne de garde tire bien sur le manche et sait aussi te pendre au crochet de sa voix légèrement voilée, un régal pour nous, les chiens de cuisine.

Sir Alice : EP For the Birds

La maman baba cool, blonde décolorée à l’éther, qui regrette ses culottes de cheval et d’avoir fait deux gamins avec un employé de banque, ancien punk devenu bedonnant et chauve. Il ne la regarde plus depuis longtemps alors elle rêve de space cakes entre deux tournées de cookies, prend sa vieille gratte et se la joue Janis Joplin devant la glace dans sa guêpière trop serrée. Les coups de manches sont là mais la voix n’y est plus, flotte dans sa gorge flétrie par les triples whiskys et la clope. Alice, au pays des désillusions, a du mal à se convaincre que les années ont passé et que Jimmy et Janis sont partis avec sa jeunesse. Les rave party ont définitivement remplacé Woodstock, Alice reste sur le carreau de sa cuisine et moi je ne lui trouve rien mais vraiment rien qui ne puisse m’inspirer autre chose que de la consternation. Un seul conseil, petit oiseau, passe vite ton chemin sinon c’est la déprime assurée.

Moziimo ::: LP Je voudrais être un fleuve

La jeune étudiante en Droit, son lit est un fleuve de pensées coquines. Ne sait plus comment faire pour faire venir le mâle entre ses cuisses alors elle transforme sa piaule en château de luxure où elle imagine les plans culs les plus visqueux. Un Z comme Zorro et deux i comme zizi, elle se met des plumes sur la tête et du far à paupières sur les joues pour attirer le regard des étudiants cowboys boutonneux en mal de baise. Passe les soirées étudiantes à se déhancher sur le dancefloor comme une Bjork un peu bourrée. Mais quand vient le moment de passer à l’acte t’as intérêt à revoir ta littérature, la miss veut des poèmes et des pianos romantiques. La jeune fille ne se veut pas facile alors qu’elle ne rêve que de Mickey Mouse, un gourdin dans sa housse. Si tu as le bagout suffisant et un tempérament de feu elle t’entraînera dans son château pour vivre le plan baise de ta vie, aux confins d’une nuit de juillet.

Half Asleep ::: Subtitles for the silent versions

Half asleep c’est la gorgone. Un seul conseil, ne la regarde pas dans les yeux, ne la laisse pas te chuchoter ses mélodies à l’oreille, tu risques d’être changé en statue. Celle d’un John Lennon assassiné ou d’un Léonard Cohen en coma éthylique profond. La gonzesse chuchote plus qu’elle ne chante sur des mélodies lancinantes et hypnotiques, c’est magistralement trop beau pour le commun des mortels. Parfois tellement bien balancé que tu entends les changements de tonalités arriver marche après marche comme dans une longue marche funèbre. Avec elle, pas le droit à l’erreur, faut assurer en permanence, tendre l’oreille et apprécier. Ce qu’elle veut c’est du caviar et des hôtels de luxe, des balades en limousine et des longues nuits d’amour. Si tu as un bon portefeuille et un manche solide, elle est pour toi. Elle te ruinera et te laissera raide mort sur l’oreiller.

Les actes les plus anodins sont ceux qui prêtes parfois aux plus lourdes conséquences. Si ma bourgeoise ne m’avait pas démoulé du fauteuil, l’oreille collée à Radio Gonzaï, je n’aurais peut-être pas eu cette idée saugrenue. Me venger à grands coups de pelle à tarte sur les albums de quelques Desperate Folkywives à la recherche du succès. Mais si l’on en juge par le carton que fait la série, celles-ci trouveront peut-être bientôt leur place dans nos foyers, à une heure de grande écoute, entre la poire et le fromage. « N’oublie pas d’arroser les géraniums ! ». Ok d’accord, cette fois-ci je vais me coucher. Bonsoir chez vous.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.