Bientôt, tout le monde aura entendu parler de Cheval Blanc et trop peu l’auront écouté. Avouez que c’est jaunement risible. Un hippopo-drame en quelque sorte.

Bientôt, tout le monde aura entendu parler de Cheval Blanc et trop peu l’auront écouté. Avouez que c’est jaunement risible. Un hippopo-drame en quelque sorte.

Il était temps que l’hiver se termine, ou j’allais en finir avec moi même. Ce n’est pas que je craigne le froid ou que je me lasse de la neige beige-orange sous nos pas, c’est plus l’absence des clichés d’une enfance disparue qui me rongeait à petit feu. Dimanche dernier, le fils d’un de mes amis m’a jeté une boule de givre, faute de neige véritable sur le pare-brise. C’est tout de même idiot que les choses auxquelles on se raccroche le plus sont celles dont on a l’assurance qu’elles sont vouées à disparaître, non ? Mon pneumologue en a convenu avec moi, et cela n’a rien pour me rassurer.

L’absence de montre à mon poignet depuis une douzaine d’années n’y change rien, certaines idées saugrenues m’apparaissent désormais comme étrangement envisageables. Se reproduire, gagner de l’argent honnêtement, dire à ses parents qu’on les aime, et jouer avec des enfants donc. Banal song. Pareil, plus le temps passe et plus les constats prennent de la place dans ma cornée usée. L’évidence de n’être l’homme que d’une seule femme. Que certaines ambitions doivent être archivées avant la fin de l’exercice. Certaines idées reçues sont retournées à l’envoyeur. Que voulez-vous, les gens qui m’aiment bien me le disent à présent, et les femmes qui me regardent ne sont pas celles que j’avais repérées moi-même. Les rendez-vous de plus en plus fréquents chez l’ophtalmo n’y changent rien.

Oh, et je radote aussi.

Un jour d’été 2008 étouffant, j’avais eu l’opportune occasion de voir Cheval Blanc s’asseoir devant le blanc piano d’un ami commun. Je rassemblais mes affaires pour lui céder la place dans cet appartement exigu quand il posa des doigts à étrangler la femme qu’on aime sur les touches blanches, elles aussi. Plusieurs minutes après je n’arrivais pas à bouger. C’était A la mort du monde, et j’ai déserté toute forme de jeunesse à cet instant précis.

Aucun historique biographié, aucune comparaison flatteuse ne rendra compte des compétences du Sheller en casquette de marin ni de sa verve au-delà de la poésie. La simplicité de ses aveux n’est pas maquillée au gloss de l’âpre prose prise de tête. Jérome Suzat-Plessy chante et la lande s’enflamme, terre brouillée. Le romantisme deux barils de rouge offerts pour un baril de noir n’a pas cours ici ; c’est juste que l’écorché a plus conscience quand le vent souffle sur son absence de peau.

Non vous ne trouverez pas l’album trop sombre, pour la bonne raison que vous n’écouterez pas ce disque. C’est triste mais c’est ainsi ; n’est pas Christophe Maé qui veut. Mais je crois que ceux qui auront écouté ce premier Révélations se reconnaîtront par l’éclat un peu passé de leurs yeux.

Le printemps est venu, et avec lui l’indolence des brises vivifiantes. Nous nous résoudrons bientôt à ne vivre que cette vie, et peut être à cause ou grâce à cela, nous aimerons de plus en plus Cheval Blanc. Que veux tu que je te dise.

Cheval Blanc The art of the Démo 1 // Révélation // Bruit Blanc
http://www.myspace.com/22chevalblanc



  •  
  •  
  •  
  •  

27 commentaires

  1. rolex replica add your personality if you wear the right accessories of your choice. A replica watches on your wrist depicts your personality. This is one fact that goes without saying and therefore, we try to make sure that we buy the best accessories that are available in the market. But when you too concerned about style, you are inclined to forget the cost that is together with it. However, now with rolex
    rolex watches
    omega watches any one can actually get stylish and that also without spending too much money. By wearing rolex replica on your wrist, you can easily grab attention of everyone. Just wear fake rolex and see how people will be magnetized with you by spending very less.

  2. Considerably, the post is in reality the top on this laudable topic. I match in with your conclusions and also will eagerly look forward to your incoming updates. Saying thanks definitely will not just be enough, for the excellent clarity in your writing. I will at once grab your rss feed to stay privy of any updates. Pleasant work and also much success in your business efforts!

  3. I´ve been reading your blog for awhile and it for no reason occurred to me to comment. That is absolutely ironic, because I´ve spent quite a lot of time over the history few months studying what it takes to make people comment on my own website. Right after reading a couple of your posts I guess it´s controversial topics that stir people´s emotions to the point exactly where they can´t simply just ´let it go.´

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.