JONATHAN FITOUSSI
“Pluralis”, pour le meilleur et pour le soupir

Intercalée entre deux silences, la musique de ce Français échappe aux images d’Épinal. S’agit-il de poésie coincée entre les touches du piano, d’avant-gardisme crépusculaire, ou tout simplement d’une réponse muette à tout ceux qui désespèrent de voir naître un désordre nouveau ? En attendant que tous les braillards soient envoyé au Pakistan avec du scotch sur la bouche à mots, Fitoussi fait taire ce tout petit monde avec presque trois fois rien.
Lire l'Article
Partager

BON VOYAGE
I had a dream…

Intrigué par une vidéo déposée sur le mur de ma vitrine sociale, je décidai d’écrire un papier sur un groupe qui avait le don de me stimuler et l’avantage d’être en vie, cumul rare.
Bester m’apprit alors que ledit groupe était le projet d’un ancien de chez Gonzaï. Me voilà donc prêt à écrire un papier sur un groupe que personne ne connaît et qui, de plus, est copain avec le rédacteur en chef. Périlleux exercice.
Lire l'Article
Partager

ROCK À LA CASBAH
From Hipbone Slim to Dirty Beaches

Les univers se déchirent et se complètent. Parfois les gens semblent sous-estimer le bouillon de culture qui se cache derrière le terme “rock”. « Oh mais toi avec ton rock ! », diront certaines de mes connaissances très proches… Pourtant, il me semble que l’on prêche dans une église aussi grande qu’un stade de foot – peut-être un peu moins remplie ces derniers temps – où chaque statuette, bibelot et vitrail mérite une attention particulière et patiente. Mais que voulez-vous, les gens ont perdu la foi…
Lire l'Article
Partager

PUBLICIST
Saturday Right Fever

En des temps pas si reculés que ça, la mouvance novo-discoïde avait, le temps de quelques albums, redonné des signes de vie. Impulsé par la clique Italians Do It Better, Zombie Zombie et les freaks anglais tout droit sortis du laboratoire DC Recordings, un revival en claquement de platform boots qui donnait même aux losers des airs de Travolta survoltés. Tout ça, c’était en 2007. Quatre ans plus tard, réécouter Chromatics s’avère aussi pénible qu’une partie de poker avec Teki Latex, et DC Recordings a mis la clef – de sol – sous la porte. La faute à qui ? A la crise, bien sûr. Quelque part, Bernard Madoff a tué le groove. Et le disco, fort logiquement, est redescendu à la cave.
Lire l'Article
Partager
La playmate du mois

LA FÉLINE
Echo(s) EP

Défendu ici et ailleurs par une modeste partie de la population résistante pour qui la ligne Maginot 2.0 a été construite pour stopper l’invasion des Emilie Simon et autres Brigitte (le point Godwin étant atteint avec Zazie), le trio de La Féline refait parler de lui avec un EP qui porte bien son nom : « Echo ». Quatre titres revisités pour un groupe amateur de réverbérations, c’est ce qu’on appelle un beau ricochet.
Lire l'Article
Partager

SEB AND THE RHAA DICKS
Le maçon du coeur

Il pleut des cordes, c’est à se pendre. Encore que je choisirais toujours un pont à une corde, vu mon piteux niveau en bricolage. Il faut en choisir une qui tienne votre poids, qui résiste… quelle matière privilégier ? Après il faut la fixer : scellement chimique ou cheville + vis ? Parce que mince à la fin, il ne faut pas que de la technique pour le bricolage, il faut du courage. Une perceuse/visseuse à la main, avoir pleine confiance en ce qu’on va faire. Je n’ai pas les chevilles pour ça. En tous cas, il fait un temps de chien, et j’ai un moral impossible à combler avec un enduit de rattrapage. Enfilez vos casques car, croyez-le ou non, ceci est une chronique orientée bricolage.
Lire l'Article
Partager