– “Allo?
–  Allo-ouais-c’est-bien-toi-le-journaliste-de-la-Provence ?
–  Heu… Nan pas du tout en fait l’interview c’est pour Gonzaï.com, un webzine qui…
–  Bon écoute on arrive là. Il va passer une première fois dans le hall mais tu pourras pas lui parler tout de suite. Faudra attendre qu’il redescende de sa chambre, ok ?”

B2oba, la Rockstar.

Côté salle d’attente, tout va. Je suis affalé dans un des Ligne Roset qui peuplent le hall d’entrée du Grand Hôtel Roi René, à Aix-en-Provence. Dans deux heures, Booba se produira en showcase au Sugar Club Discothèque, un des innombrables dancefloors pour tarés qui peuplent le grand sud, et que je suis content de ne pas connaître. Merde, le selecta résident s’appelle Dj Bœuf, j’invente rien.

Je flippe un peu. Normal. Une entrevue avec Booba c’est fait pour, me direz-vous. Mais ce n’est pas le mètre quatre-vingt douze de turbomuscles tatoués ou la glorieuse quille de jack qui me mettent la pression. Non, ce qui m’ennuie, c’est que si la rencontre se déroule mal pour quelque raison que se soit, et que je suis déçu de lui, alors je ne pourrai plus l’écouter de la même façon. L’affect. J’ai déjà perdu Jodorowsky comme ça.
Avec B2O, une part non négligeable de ma discothèque disparaîtrait : Mauvais Œil, chef d’œuvre du rap hexagonal signé avec son premier groupe Lunatic, Temps Mort, son premier solo, ainsi qu’une sélection bien sentie dans ses quatre autres albums qui me permettent de reconstituer tous les mois un double album d’extraordinaires tueries. Nan vraiment, si je pouvais garder Booba, j’aimerais mieux.

De toutes façon le verdict va tomber puisque la moitié de la NBA est en train d’envahir le quatre étoiles. Parmi les plus grands, Booba, la banane jusqu’au oreilles, s’avance : “Tranquille?”. En route Satan.

(c) Matt Doyle

Bon, là tu fais une mini-tournée des clubs pour la promo de ton cinquième disque, Lunatic, qui sort lundi (22 novembre, NDR). Le live, ça semble pas être trop ton fort ?

Si, j’adore être avec le public. Ca compte beaucoup pour moi. Lors du Ouest Side Tour on a fait une bonne dizaine de dates partout en France. Cette nuit, c’est un petit truc de province mais en 2011 on sera sur la route dans les grosses salles françaises. Y’aura un Bercy notamment. Après je me vois pas faire la tournée des MJC c’est clair. Je me déplace que pour du gros.

La rappeuse Casey joue demain à Vitrolles. La Rumeur, Casey, Anfalsh… Ca te parle, ce rap ?

Pas trop nan. J’ai toujours écouté du rap français mais aujourd’hui je suis l’actu du mouvement de loin. Je trouve que le site de Générations est pas mal fait pour ça d’ailleurs. En général, je passe beaucoup plus de temps en studio à écouter des beats pour ma musique que le son des autres.

D’autant qu’aux States tu es au cœur du vortex désormais. Cette nouvelle installation a élargi ton champ musical ?

Pas tant que ça. Le cercle de producteurs qui bossent pour moi n’a pas bougé. Après, en musique, je reste ouvert. Je suis attentif à toutes les productions qu’on m’envoie. Si toi genre tu fais du son, tu peux me faire suivre tes prods, je les écouterai.

Se rappeler de ça, tiens.

Le photographe Armen, avec qui tu as pas mal bossé, vit maintenant à New York, il explose là-bas. On peut pas dresser le même bilan pour toi?

Armen s’est installé au States pour raisons professionnelles. Mon expatriation est personnelle, finalement. Je suis à fond dans le hip-hop depuis toujours, donc c’est cohérent pour moi de vivre aux Etats-Unis, comme un rasta qui se retrouverait en Jamaïque, tu vois c’que je veux dire ? Mais franchement je rappe pas en ricain, là-bas ils connaissent pas ma musique. J’y suis pas allé pour le son.

Tu n’as jamais fait de dates là-bas, par exemple ?

De concerts tu veux dire ? Ah nan mais pas du tout et c’est pas l’idée. Ils parlent pas français, ils comprendraient rien à ma musique. Booba c’est surtout des textes. Comment je pourrais faire passer mon message si personne comprend ce que je dis ?

Bah quand toi t’écoutais tes premiers Mobb Deep ou le early Wu Tang, tu vas pas me dire que tu captais les paroles?

Mais si carrément. A l’époque je comprenais déjà les ¾ des textes. Ca a toujours été super important pour moi.

Tu as baptisé ton nouvel album Lunatic, du nom de ton premier groupe avec le rapper Ali. Tu le revois un peu ?

On s’est croisé récemment mais vite fait. Chacun ses guez maintenant…

En parlant du nom de cet opus, tu dis boucler une boucle. Et il t’arrive aussi d’évoquer le fait que t’arrêtes le rap dans certains tracks…

La musique ne représente qu’une partie de mes activités. Je suis très impliqué dans ma marque Ünkut, et puis je produis.

Tu produis qui ?

Bah moi ! C’est déjà pas mal…

Tu te vois produire d’autres gens ?

Carrément. Si l’occasion se présentait, à fond. Mais faire du repérage ça prend du temps, et puis les groupes qui débutent ne sont pas toujours intéressés ou disponibles. Ils sont déjà sur des petits labels ou ont monté leurs propres structures. Et puis ils bossent déjà avec leurs équipes, tu sais comment ça se passe.

Tu te vois arrêter le rap ?

Pour l’instant j’ai de l’inspiration pour encore pas mal d’albums, t’inquiète.

Appeler ton nouveau skeud “Lunatic”, c’est aussi histoire de renvoyer ton jeune public à ce que tu faisais à tes débuts, j’imagine.

Oui. Pas mal de gens m’ont découvert avec Numéro 10 ou Boulbi, mais je n’ai pas commencé avec ces morceaux…

A ce moment-là, une meuf plutôt pas mal vient réclamer sa photos Blackberry à côté de B2O… “Et puis on est voisin de chambre en plus !” glousse-t-elle en partant.

Putain, c’est pour ces moments-là qu’on fait des morceaux comme Baby

Ça l’a un peu enfermé, Nessbeal, ce premier featuring, nan ?

Au contraire, moi je crois que ça lui a bien servi. Ça a été un bon tremplin côté carrière quand même.

Il a un peu un côté artiste maudit ce rapper, tu trouves pas ? J’veux dire, côté textes il cogne pas mal, mais ça n’a jamais vraiment décollé pour lui.

J’aime bien Nessbeal moi. Mais que son rap soit bon c’est une chose, après faut voir à qui il l’a fait écouter et comment il a construit son réseau à partir de ses morceaux. Faut croire qu’à un moment les connexions n’ont pas dû fonctionner.

Autour de toi, ça fonctionne ?

Les gens qui jugent ma musique, ce sont mes potes. Ce sont mes amis proches qui sont les premiers à entendre et à critiquer ma musique. Ca a toujours été comme ça et ça ne changera jamais. Et puis ils ne se trompent pas. Jamais je n’ai changé quoi que se soit dans mon son pour plaire à untel ou untel.

Même à l’époque de Panthéon ou Ouest Side chez Barclay ? On ne t’a jamais demandé d’ajouter un petit coup de violon ou de meufs qui chialent sur un track ?

Non, parce que comme j’t’ai dit le producteur, c’est moi. Le boulot, il arrive quasi fini sur le bureau de ma maison de disque. Et c’est pas retouché.

Chez Because tu retrouves l’écurie de Despo (un rapper qui se clippe avec des tanks) ou Mac Tyer… Des gens que tu as fait poser sur album ou sur tes mixtapes Autopsie. Une façon de faire croquer ?

Bah ouais, si je le fais pas qui va s’en charger ? Tu vois, le fait de faire poser Despo, Seth Geko ou Doseh, c’est une façon de leur faire connaître la lumière, c’est à nous de faire avancer le mouvement. Ce sera aussi le cas pour le quatrième volet d’Autopsie qui arrive. Et j’te’l’dis direct, j’peux pas encore te donner de noms (rires)…

Tu penses qu’en 2010, le rap vit toujours dans l’injustice médiatique et critique dans ce pays ?

Franchement je passe pas sur NRJ, à peine sur Skyrock, un peu Génération, mais bon c’est petit Génération ! J’ai toujours galéré et je galère toujours à pécho une bonne couverture presse. Alors que côté vente on est là !

Le Monde est venu te voir cet été aux States pourtant…

Nan mais attends… que les intellos veuillent bien faire une page sur moi c’est cool mais c’est pas pour autant que je vais choper des passages sur les ondes françaises. Je ne passe sur aucune grosse radio nationale et pourtant Le Monde parle de moi ! Tu vois bien que ça suffit pas ! Moi je fais de la musique pour qu’elle soie diffusée, pas pour faire des interviews !

Alors l’explication selon toi c’est quoi ? 50 Cent, Jay-Z ou Eminem, aux States, ils mettent tous le monde d’accord. Pourquoi pas en France ?

Parce que qu’on les fait flipper !

Attends, mais qui ça “ils” ?

L’institution, les médias. On est trop frais pour eux, ils comprennent pas notre délire. Des fils d’immigrés sous les projecteurs ça les effraie trop. Dans le même morceau on peut être dans la critique sociale et dans le nique le plus total… J’te dis on est trop frais pour eux.

Toi, ça fait quand même pas mal de temps que tu ne chantes plus exclusivement du gros rap de thug.

C’est vrai. Moi je rappe ma vie. Aujourd’hui je kiffe rouler dans mes caisses et fumer des buzz et bah j’le rappe c’est tout. Après, beaucoup de choses m’indignent encore et je compte pas m’interdire des les rapper sous prétexte que maintenant j’ai de l’argent. Mais j’vais pas continuer à chanter que je vend des barrettes de shit pour vivre, je laisse cette hypocrisie à d’autres. Bien que le rap ait fait ses preuves au niveau artistique et même au niveau de l’industrie avec ses ventes, on est toujours considérés comme des pestiférés. Pourtant on s’est structuré. Moi j’appartiens à une génération d’artistes qui savent bosser. Quand je vais chanter à la Star Ac’, je pisse pas partout dans les loges.

Donc la diffusion chez TF1, toi tu prends ?.. C’est un canal qui tape beaucoup sur les artistes rap pourtant.

Madonna, Beyoncé, Rihanna sont passées à la Star Ac’. C’est du super gros. Pourquoi je m’interdirais d’y aller moi ? Au contraire il faut y aller. Pour leur montrer que notre musique peut exister de façon carrée. Quand j’y suis allé je n’ai pas prostitué ma musique… J’ai choisi le morceau, je l’ai chanté comme je le souhaitais, personne ne m’a imposé quoi que ce soit. Je ne voulais pas qu’on rappe à ma place, personne ne le fait de toute façon. Mais voilà, comme j’te disais, à TF1, limite ils me remerciaient de m’être bien tenu. Attends, moi j’y vais, je chante et après je rentre chez oim c’est tout. Ils ont toujours peur qu’on niquent tout.

Tu as conscience que dans les grands noms du rap français, tu es plutôt bien servi. J’veux dire Rohff ou même Diam’s…

Nan mais Rohff et moi on fait la même chose. Diam’s c’est pas du rap, c’est de la soupe, ok ? C’est la variété pour gamines. Diam’s, tu l’écoutes, t’as l’impression que dans les cités toutes les meufs se font agresser. Les femmes, même en banlieue, elles sont les filles de quelqu’un, les sœurs de quelqu’un. C’est pas juste des nanas que tu vois dans des tournantes ! Moi j’ai passé plein de temps dans les quartiers et j’ai jamais violé personne ok ? C’est quoi c’bordel ?

Ce que je voulais dire, c’est qu’entre Rohff et toi, la différence c’est que tu touches un public un peu plus mainstream, pas uniquement rap. Les rockers t’écoutent aussi…

Moi aussi j’en écoute, du rock !

Ah ouais ? Qui ?

Bah les noms je sais pas trop. Si, Kurt Cobain j’ai toujours aimé et puis y’a aussi les Arméniens, là…

System of a down ?

Ouais. J’aime bien la puissance, le côté débridé des rockers. Leurs côté un peu antisystème ça me plaît. L’anarchie me parle parce que nous on s’est fait tout seuls, dans le déni total, sans l’aide personne.

L’indépendance, c’était par dépit ?

Mais bien sûr ! Si j’avais pu signer en major direct, je l’aurais fait. Au début, toutes les portes étaient fermées. Ca a vachement radicalisé notre musique.

A l’époque, le 92I comptait beaucoup plus de monde que maintenant. Et la scène rap des Hauts-de-Seine ressemblait à une grande famille. On a l’impression qu’au fur et à mesure de ton ascension, tu es de plus en plus seul. Le pouvoir, ça isole?

Possible. De toute façon y’a qu’une place sur le trône. Et puis je crois que je vieillis, aussi. Aujourd’hui j’ai pas la force d’accorder ma confiance à 100 personnes…

On finit sur une question religion, la B2oloogie ça en est où ?

Ah putain arrête avec ça !

Le mec fait du merch’ sur ta pomme, t’es au courant ?

T’inquiète. C’est petit.

C’est petit“. Prononcé avec un mépris limite palpable. Quand on s’attarde sur l’histoire de ses 33 hivers – du placard à la gloire, mini-rêve américain devenu cauchemar français – ou sur l’impressionnante transformation physique du type, on comprend qu’il aimerait bien rayer ce mot du dico. Au moins du sien.
Et, bien qu’il se plaigne pas mal, l’enfant du 92 – armé de son 5ème opus – est bien parti pour réaliser un nouvel hold-up de ventes avec Lunatic. Peu en doutent. Booba, lui, le sait déjà depuis longtemps : ce mec a passé sa vie à annoncer son succès.

Un plombe passée avec le grand chauve le fait apparaître très calme, presque détaché du réel, n’en attendant plus les surprises. Booba a l’air de s’en battre les couilles de tout. Le gnouf rend-il comme ça ? Pas sûr. Juste que le rapper à l’air de s’ennuyer. Ca tombe bien : issu du latin inodiare, “ennui” signifie initialement “être odieux”. Temps que Booba s’emmerdera, le Game sera bien gardé. Et moi, je peux garder ses skeuds en bonne place.

Illustration : http://www.weeklyhorrors.be/

Booba // Lunatic // Tallac Records (Because Music)

  •  
  •  
  •  
  •  

69 commentaires

  1. ouais et ben ça se confirme ce mec est tout aussi affligeant que sa musique est affreuse, par contre il faut lui reconnaître qu’il n’avance pas masqué, il assume

    comme je n’avais pas écouté depuis longtemps, j’ai maté le clip pour être bien sûr de me souvenir et de m’apercevoir qu’il n’a pas évolué d’un iota. Il parle de variet et ben pour moi dans son style il est aussi formaté qu’une star ac et pire c’est lui qui s’enferme dans son format.
    quant aux thèmes pétasses, flouze, hélicoptère et c’est moi qui ait la plus grosse …
    la street credibility porté par des guns et de la zonzon c’est vraiment fatiguant.

    pour ce qui est du rock c’est marrant ça me fait penser à tous ces rappeurs que j’ai croisé qui crachaient ou portaient un regard aussi condescendant que celui qu’ils adressent aux “biatchs” sur des blancs bec qui étaient lookés hip hop, parlaient en wech cousin tranquille.
    Et bien je dois avouer avoir eu la même réaction quand j’ai lu le passage sur le rock et je me suis dis ” quel baltringue”

  2. J’avoue j’suis un puriste et déjà j’aimais pas le tour qu’il avait pris après Lunatic… mais la on est quand même a un très haut niveau d’imposture… de plus faut quand même être clair: as-tu écouté les PAROLES des son dernier “opus” ATT…ENTIVEMENT? moi, je suis désolé, ça ne passe pas… chez Lunatic il y avait un fonds, un vrai contenu, un questionnement, une chronique de la banlieue, une humanité… la c’est de la branle pour faire du fric sur une promotion de valeurs complètement nihilistes… et ça fait surtout du mal aux jeunes qui s’identifient a ça par rapport a la perception qu’on peut avoir d’eux a travers le message que ce mec fait passer, alors qu’il a plus rien a voir… moi ça me fait chier grave!

  3. c la ke tu repenses a Arsenik : ” troque ton armure de caille pour un cerveau” et puis en accord avec Gab1 ” j t emmerde…”, c clair que le clip fait peur, perso un peu puriste aussi, mais , 50 cent , 1 ca suffit, alors 2, faut pas deconner…par contre j le vois bien jouer dans banlieue 13 4 ou 5, avec europacorp, pour la tune… aller sur tf1 faire le gentil, il est vraiment gnouffi, sous pretexte de diffuser la musique… puis genre j habite au states, j m y sens bien, mais dans le clip, jsuis un chaud du 92, pitie, enfin meme plus, avec Fabe j te dirai “remballe…”…
    Mr T tu le savais deja… Par gentillesse, j ecouterai si j ai l occaz l album, meme j m attends pas a grand chose, c ptete mieux d ailleurs, pas de mauvaise surprise..
    A part ca j l ecoute pas et puis c est tout.

  4. Waou les faits commentaires, personne n’écoute B2OBA pour un certain contenu du genre “blabla sociologique d’une jeunesse perdue”, si j’ai besoin de contenus idéologiques ou philosophique, je prends un bouquin.

    B2O, c’est juste un certain type de musique à son apothéose.
    De la musique pour courir ou frapper dans un sac, ou pour rythmer un bon match de Basket.

    Il ne faut pas méprendre l’énergie dégagé par les morceaux et aussi parfois les éclairs de génie d’une écriture punchlinesque.

    Mais vous avez une rame de Metro de NYC de retard si vous pensez que RAP = revendications sociales.

    Le Rap est de la musique, la musique est un art, l’art exprime la vie, il n’est donc aucunement limité par des facteurs pré-determinés.

    Ainsi, tel que le vois je peux m’enfiler du Noam Chomski avec en fond B2O car “Shoota Babylone à bord d’une Martin Aston”.

  5. Booba, c’est Jordi : même message (“dur dur d’être un booba”), même profondeur philosophique (“ouin, c’est pas juste !”), même musique (chiasse et ballonnement sont dans un bateau).

    Effectivement, une musique à faire du basket, ou à taper dans un sac de sable …

  6. J’attends plus que les trisomiques qui vont nous expliquer que le type est un poète.

    Tu parles ouais… le gars sait tout juste se servir (et encore…) d’un dictionnaire de rimes… et puis son phrasé de gros beauf et son imaginaire d’élève de 4ème en chaleur, la vacuité totale du propos (à faire passer Pascal Brutal pour un prix nobel), non mais laisse tomber… je parle même pas de son côté ultra-libéral absolument gerbatif.

    Enfin ce tocard a le mérite d’en dire long sur la dégénérescence culturelle de notre pauvre pays et la confusion mentale qui règne chez certains de nos concitoyens.

    Quand on pense que des blédards paumés,de wiggers en mal de sensation et des cultureux branchouilles lui sucent la tige goulûment on se dit qu’au moins il a le mérite de fédérer les gros cons.

  7. Igor, je pense que tu te trompes. Je n’apprecie pas particulier cet artiste. Le mec fait son truc, avec ses cliches, et sa “vibe”. C’est un truc qui se sent et ne s’analyse pas trop. Transcende le truc, et utilise pas ton cerveau tout le temps. Les Ramones c’est one two three four. Si lui est un cliche, ton analyse est un cliche de critique.

  8. Ce type ne vaut pas une cacahuète! Même Billie Holiday était plus subversive que lui. Ok, ça compte c’était trop facile. Bon alors disons que Dick Rivers est plus subversif que Booba.
    C’est un Boy Band à lui tout seul (et il le fait bien).

  9. Booba meilleur rappeur français,c’est pas pour rien qu’il est numéro uno.Certes son discours a changé depuis le groupe lunatic mais ce qui compte c’est sa manière de rapper ,son flow ,ses prods énormes et de kiffer ses son c’est tout,qu’est ce qu’on en a foutre du reste ?!!

  10. Arrêter de critiquer , vous êtes enfermé dans votre jalousie, Booba est le meilleur rappeur et restera le meilleure rappeur , on veut plus écouter un vieu flow monotone sur une vielle instru . Évoluer un peu dans vos tête bande d’homme préhistorique . Retourné écouter vos soprano et vos rappeur de merde la …

  11. SI VOUS NAIMEZ PAS BOOBA VOUS NECOUTEZ PAS ET PUIS C TOUT!!!!! VOUS AVEZ PRIS LE TEMPS DE LIRE, DONC VOUS VOUS INTERESSEZ AU PERSO…NUMERO 1 DES VENTES CE NEST PAS RIEN… ET IL A RAISON, A CROIRE QUE QUAND TU VAS A LA TV C’EST POUR FOUTRE LA MERDE, VOUS ETES LA A PARLER DE CHOSE QUE VOUS ALLEZ PAS ASSUMER EN FACE… VOUS VOULEZ Y ALLER? PARLONS ALORS… LA FrANCE PAYS DES DROITS DE LHOMME LE SEUL PAYS DE LUNION A AVOIR CREER DES GHETTO… RENFERMER TOUT LES MECS AUX MEME ENDROITS, EN FERMANT TOUTE LES PORTES DE SECOURS, C’EST NORMAL QU’A UN MOMENT TOUT PETE… ET ENSUITE IL SE PLAIGNENT LE RAP EST TROP GANG, LES CITES SONT NON STOP SUR LE QUI VIve, ILS VEULENT TOUT BRULER ETC…FAUT COMPRENDRE LES GA(attention je ne dis pas qu’il faut tt mettrea feu et a sang), TU AS DES DIPLOMES, UN BAC +3/5 ON VA TE DIRE “la place n’est pas a pourvoir” ET ON VA LA DONNER A UN BENJAMAIN QUI LUI N’A QUE LE BREVET… TU N’AS RIEN ON VA TE DIRE “ecoutez vous n’avez aucun diplome donc euh non” TU AS SUIVI UNE FORMATION, RECU TON DIPLOME”oui mais c’est pas ce que ns recherchon” A COTER IL VONT PRENDRE UNE ALEXIE… TU ES NUMERO UN DES VENTE RAP ILS VONT DIRE”oui mais ya pas de fond dans sa musique” A COTER IL VONT ACHETER DU ALIZEE QUI N’INSPIRE PERSONNE A PART LES SUICIDAIRES!!! c’est bien la critique, mais si elle nest pas constructive elle ne sert a rien, ce que vs vs faites. vous voulez vous defoulez sur b20 allez a bercy dites le lui en face a face, ou mieu zapper c articles, c’est a cause de vous que la musique rnb, variet, dancehall, electro,rap, rock(ui je parle du rock car c une musique inventer par les renoi, comme la plus part, dc je ne vois pas vous vous etonnez quand til dit qu’il ecoute le rock) SONT SUR LA FIN… c triste!!!

  12. Booba ne fait rien de plus ni de moins que les autres : parler à un groupe social précis avec ses codes et son point de vue. Et il le fait bien.
    Pour vous Booba c’est l’étendard du rap, vous écoutez un album par an.
    Si vous n’accrochez pas, zappez ne vous bloquez pas parceque vous ne comprenez pas.
    “Taffer de 9 a 5 pour moi c’est pas la vie..”
    qu’est ce que vous pouvez comprendre de ça dans votre petit monde? Bah critiquez pas le notre.

  13. Sérieux quand on aime pas on s’interesse pas a ses articles on ecoute pas sa zik moi les artistes que j’aime pas je perds meme pas mon temps a venir dire qu’ils st bons j’ecoutes meme pas leur zik vivez votre vie vs avez rien a faire a part juste crachez sur les gens limite on aurait dit que c’est de la jalousie que le gars il s’est fait des couilles en or et pleins pourrons crachez injuriez le traitez de tt et n’importe quoi mais j’en ss sur et certains que les 3/4 aimeraient bien etre a sa place 😉 So peace le peuple

  14. C’est quoi c’est gens qui se prennent pour des super intellectuels et qui viennent critiquer, genre la musique c’est comme si on prenait un livre de grands auteurs!
    le rap et ses valeurs??? il n’y a plus de valeurs dans le monde! le mec rap ce qu’il veux. si tu va en boite et tu écoute un son c’est pas pour avoir un discours philosophique sur la musique, et puis en plus les mecs disent bien qu’ils n’écoutent pas mais rien qu’ils critiques… bref que tu écoute NTM ou Francis Lalanne ou mes couilles c’est pas vos critique a deux balles qui feront avancer les choses. si tu n’aime pas le rap n’écoute pas ou alors continu a écouter le rap inconnu qui ne sortira jamais… bref je vous emmerde tous et vos réponse a mon post vous pouvez vous les mettre dans le cul… a bon entendeur peace!!!

  15. Igor pauvre merde , je crois que tu inverse le role , dans tout ce que tu dis , le phrasé de beauf c’est toi et le gros con c’est toi , en fait je me sert de ton propre message car il te correspond parfaitement , meme pas besoin d’argumenté

    c’est l’hopital qui se fou de la charité

    Booba c’est le meilleur et toi t’es qu’une chiasse

    y’a pas a discuter

    dans ses sons les featuring sont énormes , il y’a des chanteurs comme Akon , P diddy ou autre dont la réputation n’est plus a faire

    je pense qu’ils ont un minimum d’oreille musicale et qu’il s’y connaissent mieux que toi pauvre merde qui critique depuis ton ordi

    je crois pas qu’il poserais sur l’album de booba si ils en aimais pas les chanson et le talent musiqual

    alors ferme ta gueule fils de pute

  16. Déjà il faut avouer que pour une fois l’interwiwer sait poser des questions intéressantes musicalement parlant, surtout du point de vue de la carrière de son interlocuteur, et ça se voit que booba nourrit ses réponses au lieu d’alterner les oui/non ou des blagues parce que les questions ne l’intéressent pas. La petite conclusion etymologique, j’applaudis !

    Même si y a pas mal a redire sur l’exploitation que fait ce type de son potentiel a l’heure actuelle, c’est encore un des seuls a sortir des sons comme il faut et des rimes qui se tiennent, point.
    Mais vous semblez vachement oublier qu’au final le rap c’est né de battle entre mans qui s’ennuyaient dans leur quartier, que le but c’était de pas se dégonfler, et qu’au final c’est avant tout l’art de se la travaille et d’exagérer. Pour moi c’est booba qui le fait avec le plus de finesse en france. “BOULOGNE AUBERT-VILLIER, GARGE LES GONESSE, GRILLE LES FLICS ET LES PUTAINS ME RECONNAISSENT” c’est pas vrai mais qu’est ce qu’on s’en fout ça tue. C’est pas du Rohff qui joue le gangster d’un côté et pose un feat. avec Jena lee pour les pisseuses de l’autre.

    PS : si on critique c’est parce qu’on aime.

  17. FERMEZ TOUS VOS GUEULES !
    C’EST LE SEUL QU’EST RESTER VRAIS ,
    ECOUTER CASHFLOW VOUS COMPRENDREZ MIEUX L’ARTISTE.

    ARRETEZ VOS BETISES LES MECS ,VOUS ALLEZ VOUS BLESSER…

  18. Moi j’en place une pour
    (serlach)…c’est marrant c’est le premier à écrire 😉
    déjà tu dit “-comme je n’avais pas écouté depuis longtemps…”
    Comment tu peux parler sans savoir?
    tu commence ta critique en expliquant que tu ne sais pas trop de quoi tu parle!
    Mais que…genre là, après une écoute oui tu sais d’un coup de quoi tu parle. mdr et tu donne ton avis.
    Tu dis que t’es hors-jeux oui,ont le lit et ont à compris, reste hors-jeux.
    Tu ne peux pas parler du jeux si tu n’est pas dans le jeux ou au moins concerner par le jeux.
    Donc…ont va pas s’attarder sur ton cas.
    (syl)
    Toi tu dit “-J’avoue j’suis un puriste”
    Déjà tu n’as rien à cacher tu sais être un puriste c’est pas une tare! Ensuite faudrait que tu nous explique de quel mouvement tu es un puriste? si c’est le Rap ou le Hip-Hop en général je crois que tu as raté un train mec, écoute ce qui ce fait en ce moment compare booba aux autres rappeur et tu comprendra pourquoi cet album est…fort et solide.
    Ensuite ton délire autour du fonds du questionnement de la chronique de la banlieue etc…mec arrête!! Personne n’écoute du rap pour ça! En tout cas pas nous les jeunes que nous connais si bien!! Et excuse moi par rapport au message moi j’entends le message d’un type qui se lève le cul pour sa marque de fringue qui taffe sur la promo de son album qui s’auto-produit etc etc…Il gagne sa vie il le dit et t’encourage à faire pareil.Si tu ne comprends pas c’est normal c’est trop tecnhique et rapide pour toi et puis tu n’est plus jeune.
    (La wii) Toi t’es sérieux là! c’est ça tes références? FABE/Arsenik/Mc jean Gab1…pfff
    mec avance avec ton temps j’ai du fabe dans mon ipob j’ai de l’arsenik j’ai aussi du gab1 il apportent chacun leurs pierres à l’édifice RAP français c’est sûr, mais toi je t’ouvrirai bien l’esprit à coup d’batte!

  19. LOL . On peut ne pas aimé Booba musicalement, mais si on n’aime le rap on peut pas le critiquer niveaux lyrics, y’en n’a un qui disait qui fallait arrêter de prendre Booba pour un poête, je conseille donc à cette personne, qui a apparement plus de talent que Booba si je comprends bien, d’écrire des textes mieux … Nan juste aussi bien que Booba, ça sera assez bien, parce que sortir des phrases comme il en sort … ” Lyrics tout droit sortie du cul du Diable ” comme il dit, sur ce, peace . =)

  20. Jerry des critiques, numero 1 des ventes, en independant en plus, pas grand chose d’autre a rajouter… Tout les rappeurs et les gens qui ecoutent du rap ou presque l’ont limite insulté quand il a eté le premier a faire de l’autotune, a allé chez les ricains etc, et la, 2 ou 3 ans aprés tout le monde fait la meme… il a trop d’avance sur la rap fr c’est tout, aprés si vous aimez pas ok mais dites pas c’est de la merde, le jours ou vous aurez ecrit le quart du demi d’une seul punchlines qu’il a ecrite vous reviendrez…

  21. La foule se croit toujours bien pensante, et souvent à tort. Le jour où tous ses détracteurs feront juste le minimum de ce qu’il a fait, là on pourra prendre leur opinion au sérieux . Les jaloux,les haineux qui ne se reconnaissent pas dans sa musique, n’ont qu’à ne pas écouter sa musique!! Voir , ils n’ont qu’à faire mieux que lui . Tout avis n’est pas bon à dire surtout si on est adepte du brossage de dent avec la brosse des wc!!

  22. cher africain 13
    je maintiens que les valeurs de booba sont à chier et d’une vulgarité sans borne et que ce mec fait de la varièt des temps modernes
    et je maintiens que l’ego trip le flouze les putes et l’hélico sont les clichés les plus affligeants du rap. A la base il y a avait des artistes qui se servaient des ces clichés pour dénoncer un état de la société (au hasard public enemy), aujourd’hui tu as des mecs comme boobba qui font ça au premier degré, pathétique

  23. ahhh les anciens , toujours aigri , qu’il pourraient porté des t-shirt “le rap c’etait mieux avant”

    DES BARRES

    laissez le passé la ou il est …. derriere nous

    (ntm,solaar,iam c’est de l’antiquité)

  24. “Vous savez qui sont les critiques? Les hommes qui ont échoué en littérature et en art. ” Disraeli

    Même principe pour la musique.
    Au passage pour les apprentis érudits, il serait bon de prendre une minimum de recul sur vos jugements de comptoir.

    Le RAP c’est une musique de rage, chez Shakespeare l’acronyme c’est “Rhythm And Poetry”

    Les 9/10ième qui critiquent ici et ailleurs sont incapables de faire une seule des centaines de figures de style que “Booba” utilise dans ses textes..

    A bon entendeur, un mec qui aime pas le rap.

  25. Ça vient d’où l’idée de prendre Booba au sérieux ?

    D’abord t’écoutes, et tu te rends compte de la vacuité affreuse de la musique, sans développer…

    Ensuite tu lis l’interview et tu te dis « merde alors, ce mec est con comme un bite ! »

    Enfin lis les commentaires qui le défendent et tu comprends que t’as fait tout ça pour rien. Rapide listing :
    – Wosh batar il é numéro 1 dé vent ta pa kompri ou koi
    – Si tayme pa tu kliik sur la croi rougge en hau à droitee et tu li pas!!!! té rageu c tou!!!!
    – Té ouf c un poète il é tro bien il é tro cool
    – batar
    J’en passe sûrement des plus pertinents, mais j’en passe surtout des plus risibles. Je trouve que Serlach a totalement raison et d’ailleurs personne n’a pris la peine de répondre à ses arguments.

  26. Que tu kiffes pas : c’est ta vie , mais je vois pas ce que tu fous sur la page de cette interview à dire que c’est de la merde –” (perte de temps)
    je vais pas faire le con et t’écrire une disserte sur le rap de booba et le fait que j’aime , Mais en général les gens qui critiquent de la même manière que toi , c’est ceux qui méconnaissent .

  27. Tout le monde est different… on à tous des gouts differents, ses opigons… donc celui qui pense que si tu ecoute du rap tu es un con, n’a pas l’esprit ouvert il n’axepte pas les difference on peut presque sans trop s’avance dire qu’il est raciste… booba a fait ses preuves mais depuis longtemps c’est, soit t’aimes, soit t’aimes pas, lui il en a rien a foutre le principal dans le fond c’est que ses proches et lui, ils kiffff! Car il veut faire plaisir à ses proches a travers une musique qu’il aime, mais surtout qui lui ressemble! Je le respect car c’est vrai que malgré qu’il ait vendu bien plus d’album qu’une grande partie des chanteurs de tout type il ” subit” toujours une sorte de discrimination qui existera toujours, meme si il changeait et tout le monde sait que dans le fond il ne changera jamais… son nouvel album? Ecoute les paroles de toutes le musiques, comprend les, ecoute le flow, ecoute l’accord qu’il y a entre les deux… un groupe de metal qui à l’esprit ouvert te dira que c’est une pure tueri!!! … comme tous ce qu’il fait d’ailleur…

  28. Et les mecs, si on allait s engueuler aussi sur l’article sur Kant??? Nan?? pas de volontaires??ce genre de debats c est le risque de parler Booba sur Gonzai..

  29. Putain qu’on écoute ceux qui aiment ou ceux qui n’aiment pas on a tous l’impression que pour eux la discographie de booba commence a ouest side mais sa

  30. *sans dec écoutez mauvais oeil ou temps mort et comparez y a pas photo ( entre nous ses centaines de métaphores sont les mêmes depuis 3 albums y a ptetre juste double poney qu’a pas mal innové )

  31. juste un petit commentaire concernant le gars qui ironise sur le fait de dire “si tu kiff pa tecoute ap”
    tu t’appelles comment deja??gégé c’est ça??
    ok…suivant!!

  32. Hélicoptère c’est pas pour se la wecher Bif money & co

    Booba s’appelle Elie -> Elicoptère -> Kop

    “Pour ceux qui conaissent Kop”

    Avant de critiquer, mieux veut se renseigner 😉

  33. Dès qu’on parle de booba débarque une horde de mongoliens analphabètes et agressifs qui se rêvent en “tough guys” mais peinent à aligner deux phrases correctes.

    Ce mec (booba) se fout de votre gueule et vous en redemandez.

    Quand des rmistes ou des smicards précaires (parce que vu le niveau de français des intervants j’me fais pas d’illusion) acclament des millionnaires sans jamais se rendre compte qu’ils se font rouler, c’est assez pathétique.

    Aucune culture, aucune conscience de classe, une faculté déconcertante à se faire enculer en disant merci et à chier sur tout ce qui pourrait les sortir de leur merde : vive le nouveau lumpen-proletariat !

    Booba c’est un peu le nouveau Johnny.

  34. Ce que j’ai a dire ca n’a rien a voir avec vos embrouilles mais j’aimerais savoir quand le journaliste demande a b2o “Le mec fait du merch’ sur ta pomme, t’es au courant ?” si ça s’adresse a rohff ??

  35. “si t’aimes pas t’écoutes pas et puis c’est tout” c’est un peu l’équivalent du “la France tu l’aimes ou tu la quittes”

    démagogie et zéro pointé pour un mec qui vit dans un pays (les USA) qui n’a rien à envier à la France question ghetto et inégalité

    C’est marrant cette fascination pour les forts, les puissants, les dominants chez un type qui soi-disant représente la racaille et les bas fonds

    sans parler de la fascination des petits blancs pour ce genre de tocard (on se paye du frisson les loulous ?)

  36. ****@serlach… Comme la plus part des MC certes b20 est vulgaire, mais que dire alors de NTM, DOC GYNECO(ma salope)??? ou encore N.W.A…Public ennemy, wu tang nwa disaient tout cela parce qu’il avaient vecu tout cela, tu vas tres loin la… faut pas croire que en France il ya des histoire de gang, esclavages et tout le tralala… a par sur Paris ou il ya une grande concentration de noir tu nen trouveras pas ds le reste de la France(tetre 2 par patelins) … ces grpes américains cetait leurs mode de vie, drogue arme a feu, jugement, impossible a trouver du travaille…booba ce nest pas son quotidien, dc pk il parlerait de ca? le ga le dit bien qui roule ff enzo, quil est a miami… le mec raconte sa vie(vs lui en voulez pr sa vie?) et Eminem alors? pk il ne parle jamais de letat? 70% des textes de Em raconte son enfance et jamais personne ne ss plein, quand til dit “Ma mere me droguait” “Mon beau pere avait le mm age que moi” “Mon bo pere a essayer menculer” “Jsuis completement taré, je crois que je vais tuer ma mere” PK NE PAS LE CRITIQUER? (ps: jaime ce que Eminem fait!) … Quand Snoop dit “jsuis un proxenette, vla les putes a mes pieds” “je fume, je plane, dre a la prod bordel la pute me suce”… quand 50 cent dit “jai un cigar, ma montre vaut 30mil$” “je pisse sur les meufs cultivé, r.(ref a r.kelly) le fait sur des gamine”… les ga racontent leurs vies( ac 1 peu dexageration) mais c leur lifes…. quand tupac disait “je fais d aller venue en prison” “letat ma encore emprisonnner” “mon meilleur pot a baiser ma tite amie, mais g baiser sa soeur” y raconte sa life, pareil pr kery james ki propose o jeunes de sen sortir… SI TOUT LE MONDE FESAIT LE MM RAP IL NYAURAIT PLUS DE DIVERSITER!!!! marc lavoine ne parle pas d mm chause que gainsbourg … DONC ARRET T CONNERY DE PUBLIC ENNEMY CECI CELA! UN ARTISTE DOIT SE DIVERSIFIE, TU VEUX PAS AUSSI QUE RONALDHINO JOUE DE LA MM FACON QUE MESSI?

  37. C’est drôle, ce papier complètement décalé par rapport à la ligne habituelle de Gonzaï a l’immense mérite de confronter deux mondes sociaux et, ce faisant, de dévoiler le racisme social et le mépris (petit-)bourgeois de certains rédacteurs et lecteurs habituels de ce webzine (mention très spéciale à Goldorak, visiblement fin connaisseur des zones périurbaines sensibles, Joe, qui a au moins le mérite de la jouer franc du collier, et, bien sûr, Serlach)…
    Continuez sur les sujets “populos”, vous allez faire de ce site un mini-aquarium de lutte des classes à la française, c’est passionnant!!

  38. Vous etes à la masse les mecs (commentaires)
    Booba est non seul un des meilleurs voir le meilleur rappeur français, mais c’est le meilleur parolier chanson française / pop / tout confondu. Il écrit aussi bien mieux que la plupart des ricains. Ne pas le remarquer c’est être à coté de la plaque niveau style, rythmique, phrasé, histoire de la littérature. Il fait ce que Céline ou Artaud on fait à leur époque. Et en plus de son coté l’ascension sociale et le mouvement qui la porte est encore plus vertigineuse.
    Le pire c’est les gars qui se pensent branchouille et qui écoutent de l’indé à la con genre TTC etc et qui prennent les paroles de booba pour ce qu’elles sont pas. Ils valent pas mieux que Gab1 et truand de la galere, tte la clique pour qui il faut “être un vrai voyou” et chanter ce que l’on fait.
    “Lunettes noires vitres baissées c’est moi dans la benso
    On cruse à 20 à l’heure comme dans les rue de Crenshaw
    Compère peu fréquentable insolant comme sonne-per
    Négro crois pas qu’on perd, la chatte a ton père”
    Personne en france n’écrit mieux que ça à l’heure actuelle

  39. summers sarcelles a simplement perforé dans un élan aussi révolutionnaire qu’imbécile la syntaxe et l’écriture française, chapeau bas. Je commence à comprendre pourquoi les profs gueulent pour le temps qu’il passe sur la correction des copies. Je m’y suis quand même repris à trois fois pour entrevoir un sens à son commentaire (n’est pas Champollion, qui veut).

    voir du Céline ou du Artaud dans Booba, engendre une seule question : Est ce que tu prends de la drogue en quantité considérable ? Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à tutoyer l’overdose, ça reste ta seule possibilité de salut

    et sinon il y a Hamé de La Rumeur qui écrit pour le coup vraiment bien, au hasard ce texte là d’un chien dans la tête

    La rime ne soigne pas, les miennes ont des cernes
    Elle traîne en fumant à l’heure où le bars ferment
    Vident leurs bouteilles, pisse sur son sommeil
    Vieilles peaux décaties que presque rien n’égaye
    Je leurs dois mes plus fiers, début d’ulcère
    Et des colliers d’heures mortes à mon calendrier lunaire
    Des insomnies belles comme des fonds de cratères si tu
    préfères, coléoptères à fleur de nerfs
    Elles rampent, aboient, cassent du verre
    Au creux de mon crâne dans un coin sans lumière
    Et tache d’y prendre goût, cuites et recuites à chaque nuit
    Que Paris écrit
    Elles font le mur et courent seules dehors
    Boulevard, avenue, rue, impasse des carnivores
    Vadrouillent sans but en attendant l’aurore
    Leurs solitudes bavées dans le cul d’une ville qui dort
    En vase clos, au paradis des corbeaux
    Où les camisoles poussent comme une seconde peau
    Me disent-elles coco !! En desserant les crocs

    ( Refrain ) 2X

    La mine un peut défaite
    Sur le pavé qui s’y prête
    Je sors promener et faire pisser
    Mon chien dans la tête, ce chien dans ma tête

    Le premier homme hagard que tu croiseras ce soir
    et qui te diras d’aller te faire voir, c’est moi
    La bonne vieille couleuvre qui essaie de faire peau neuve
    En remontant le fleuve
    C’est moi et encore moi là-bas
    Du mauvais côte nocturne, truqué comme une urne
    Plein comme mes burnes
    King Kong accroché à l’anneau de saturne
    Prodigieux ce qu’on pond
    A la discrétion des néons
    Plus les lampes torches m’encombrent
    Et plus, j’épouse l’ombre
    En quête de quelques mètre carrés
    Où je pourrais écrire en paix
    Quelques mêtres carrés ou je pourrais me débarrasser
    De mes erreurs passées
    De mes aigreurs tassées
    De mes fautes ressassées
    Et balancer le sac
    Comme on jette un cadavre au milieu du lac
    Et je tête la belle étoile à pleine main
    Avec l’espoir qu’au delà du charabia
    La rime me soignera

  40. Comparer Booba et Céline c’est de la démagogie. C’est également signifier en une phrase qu’on a rien compris à l’oeuvre de Céline. Il faut vraiment être à la ramasse complet pour affirmer ce genre d’absurdité. Céline

    Booba c’est un héritier de Renaud. Sa gouaille du mauvais Audiard. Mêlée à l’idéologie d’Alain Madelin.

    Franchement comparer Booba et Céline même Jack Lang n’oserait pas (et pourtant Dieu sait s’il n’est pas à une démagogie près).

    Franchement quand on lit ça :
    “Tous les jours je taffe dur, tous les jours je galère
    Tous les jours tu te demandes combien ya de zéros sur mon salaire
    Tous les jours je taffe dur, tous les jours je galère
    Tous les jours tu te demandes combien ya de zéros sur mon salaire”

    Comment peut-on comparer ça à la réinvention de la langue écrite par Louis Ferdinand ? C’est poussif et lourdingue, tout le contraire en somme du (mauvais) génie de Meudon.

    C’est symptomatique du règne des fausses valeurs et du relativisme culturel qui fait tant de ravages (i.e. la Jacklangisation des esprits).

    Ce qui est marrant aussi c’est que quand on critique Booba, tout de suite des imbéciles bien-pensants brandissent des invectives disqualifiantes et infondées de type “racisme social”. Quelle condescendance pour le “peuple”. Les gens sont plus dignes en banlieue (où vous n’avez jamais du mettre les pieds) que cette baltringue bodybuildée.

    Je rejoins le commentaire qui a été fait sur les petits blancs fascinés par les gros durs. C’est eux qui constituent la majorité du public de Booba, les mêmes wiggers dont NWA se foutaient de la gueule en surjouant leur image de bad boys pour leur en mettre plein les yeux.
    C’est d’un ridicule achevé.

  41. La moitié de ma famille vient de la banlieue, cher books, donc je connais, mais là n’est pas le propos,

    Par ailleurs, je ne défends pas spécialement Booba, surtout après cet album qui me paraît assez frelaté, certes,

    Je trouve d’abord assez risible cette manière de vous convaincre que ce sont les “petits blancs fascinés par les gros durs” qui écoutent Booba, comme si vos insultes étaient moins du coup moins graves. Désolé de vous contredire, mais Booba est une idole pour beaucoup de jeunes beurs et blacks de banlieue.

    Ce qui me désole ensuite, c’est ce discours du rappeur “véhicule de clichés”, et du public forcément unilatéralement imbécile. Comme si les fans de Booba allaient tous s’identifier sans la moindre distance à un rappeur qui vit à Miami et collectionne les mannequins, les Ferraris et les montres à 10 briques!!!

    Réflexe de classe, mépris de classe… En réalité, Booba n’est pas davantage un cliché que 99,9% des artistes défendus sur ce site : Burgalat (ancien réac’ à droite de la droite avant de devenir musicien branché, c’est drôle…), Michel Houellebecq, Christophe, Turzi, Guillaume Fédou…etc (la liste serait longue). Autant de clichés, tenue vestimentaire comprise, d’une certaine bourgeoisie intellectuelle idéalisant le dandysme parisien et une forme de décadence chic souvent assez risible.

    Du point de vue de la populace (ces imbéciles sans jugement qui ont eu le tort de naître dans un milieu faiblement intellectualisé) Houellebecq, Burgalat, ce sont d’insupportables clichés. Et leurs fans avec.

    Ils ont bien sûr tort, comme vous-mêmes… Il y a bien entendu davantage chez ces artistes que le décadent chic et le look “mod” de province. De même qu’il y a davantage chez Booba que le bling bling (au hasard, son premier groupe, Lunatic, est absolument incontournable).

    Bref, un peu de tolérance pour vos “inférieurs” please, et jugez ce que vous connaissez…

  42. Super donc quand on critique Booba on est forcément blanc, bourge et dominant à la fois culturellement et intellectuellement.
    A contrario quand on écoute Booba on est forcément pauvre et dominé.

    Tu penses pas que la réalité est un peu plus compliquée que tes clichés de bisounours biberonné à la bien-pensance et à l’humanisme mielleux ? Quel mépris hypocrite se cache derrière tes bons sentiments et ton appel à la tolérance !

    Conchier Booba ce n’est pas pour autant porter aux nues Burgalat et Houellebecq.

    Que Booba ait été respectable du temps de Mauvais Oeil peut-être. Il ne l’est plus. Ce n’est qu’un produit formaté qui participe à la lobotomie généralisée de masses en promouvant des valeurs poujadistes nuisibles et nihilistes au même titre que Patrick Sébastien (qui lui aussi est populaire).

  43. Sur la première partie de ton commentaire, c’est une façon un peu caricaturale de résumer mon propos, mais en gros, oui, je le pense,

    Sur la dernière partie de ton commentaire, tu t’enfonces de nouveau : tu crois vraiment que Booba et Patrick Sébastien ont à ce point d’influence et de pouvoir sur les masses qu’ils puissent les lobotomiser? C’est leur prêter beaucoup d’importance. Mais dans ta vision paranoïaque de la culture populaire… C’est cohérent.

  44. Booba fait bcp de merdes. Il le sait très bien mais s’en fou complétement tant que cela se vends !
    Ces paroles sont assez bien trouvéspr la plupart, malgré quelques rimes ” faciles “. Les gens qui dissent que c’est de la merde ne comprennent pas ses textes. Ecoutez mieux et essayez de vous renseigner sur sa vie et vous verrez que la plupart de ses sons ont enfet un sens.

  45. Sur la première partie de ton commentaire, c’est une façon un peu caricaturale de résumer mon propos, mais en gros, oui, je le pense”

    Wow, ça te vient pas à l’idée que des gens en banlieue peuvent cracher sur B2O ? Qu’on peut écrire sans faire une faute tous les trois mots sans être blanc ? Qu’on peut avoir des références culturelles un peu plus consistantes que la culture rap sans être un bourge ? Bonjour les préjugés et la condescendance… Entre ça et les justifications à deux balles (“ma famille en banlieue” pourquoi pas “j’ai parlé à un noir une fois”) tu me sembles correspondre au parfait cliché du petit blanc honteux.

    Tu penses que Booba n’a pas une influence néfaste ? Je t’invite à faire cours à des collégiens paumés de zone sensible hyper consuméristes et surstimulés par cette sous-culture (anticulture devrais-je dire) tu verras si ces mecs là sont pas néfastes (Booba s’adresse en priorité au segment des 11-16 ans). Mais c’est vrai que c’est parfois dur de se frotter à la réalité, mieux vaut prendre la pose mielleuse de l’angélisme, ça irrite moins l’épiderme.

    La contre-culture était une forme d’émancipation, depuis qu’elle est institutionnalisé elle est pure aliénation, elle ne sert que les intérêts du libéralisme triomphant. Booba est un produit qui accapare du temps de cerveau disponible comme un autre. Le triomphe de l’anti-culture en somme.

    Mais ça c’est sûr que ça échappe à ta vision binaire de bisounours borné.

  46. Allez, une dernière et on s’en va… J’imagine bien que des gens en banlieue peuvent cracher sur B20. Mais y a une différence entre cracher sur lui pour la médiocrité actuelle de sa musique et l’attaquer, comme tu le fais, sur le plan des valeurs, de son appartenance à une catégorie sociale jugée inférieure (les cons qui rêvent de fric et de réussite sociale pour sortir de leur quotidien minable…) et rejeter en bloc son public en l’épargnant seulement du jugement raciste pour te laver de tout soupçon (“ce sont des p’tits blancs”, ben voyons).
    Marrant aussi cette manière de taxer d’angélisme bisounours le fait de demander un peu de tolérance et de compréhension pour une catégorie sociale que tu ne connais pas, bref…
    Je maintiens que le clown Booba est inoffensif (sauf peut-être pour les hypersensibles comme toi), et que le libéralisme triomphant n’a pas besoin de lui pour faire des ravages.
    À +

  47. C’est marrant t’es vraiment très bête.

    Je ne viens absolument pas de milieu bourgeois. Je n’ai pas à me justifier mais je te le signale. On peut écrire français correctement et ne pas fantasmer les biatchs et l’oseille facile, conchier l’über-virilité simiesque, lebling bling et venir d’une famille de bons prolos. Comme quoi. Je ne sais pas où tu as vu que je ne connaissais pas la banlieue. Je crois que tu projettes beaucoup. Mauvaise conscience peut-être ?

    Ton anti-racisme est lui aussi à côté de la plaque (je te vois venir avec tes gros sabots t’es à deux doigts de me faire le coup du “touche pas à mon pote”). Je ne suis pas un “souchien” non plus. Raté.

    Mais en bon bisounours tu fais rentrer tout opposant dans des catégories définies a priori et bien étanches histoire de ne pas prendre de risque et de tenir le réel à distance. Ça doit être bien pratique de vivre dans le “camp du bien” et d’avoir toujours bonne conscience. Dommage que tu te repaisses d’illusions.

    Les petits blancs qui se la racontent gros thugs et vivent dans des pavillons middle class constituent une grosse partie du public de Boobeurk (les mêmes qui voteront UMP et regarderont le droit de savoir dans vingt ans sans jamais avoir rencontrer de vrai chien de la casse de toute leur vie). L’autre partie est constitué de gamins (oui GAMINS) paumés et manipulables dont il profite éhontément en bon étron gluant, cupide et malfaisant qu’il est.

    Je crois qu’il est grand temps de tirer la chasse d’ailleurs.

  48. C’est marrant aussi ce procès que tu me fais. Où ai-je parlé de “classes inférieures” ? Tu projettes là encore. Je pense être bien plus à gauche que toi ne t’en déplaise. Vouloir que le peuple accède à la vraie culture (et pas à ce ramassis de débilités dont ce bouffon de boulogne est l’emblème) ça ne te rappelle rien ? Jaurès était un bourgeois selon toi ?

    Sous tes atours mielleux tu es bien le plus condescendant de nous deux. Ta fausse pitié est là pour en témoigner.

  49. booba est lui-même issu d’une famille aisée

    vous confondez niveau social et niveau culturel
    on peut gagner 1300 EUROS par mois et être cultivé sans être un “bourge”
    on peut en gagner 10 000 et être un beauf avec des valeurs de gros porc

    puis le fait d’être beur ou black n’a rien à voir dans l’affaire à moins d’essentialiser la question et de raisonner de manière clairement raciste pour le coup (ex : un blanc est forcément dominateur / un noir forcément victime)

  50. hahahaha mais des grosses barres de rire!
    Booba plaide la cause des nègres !
    avec mon gros nez de négresses , je renifle et ici on sent tout de suite , les vieuxde 35 ans qui ont pas pu percer et qui se disent pseudo puristes , booba peit plus rapper ce qu’il rappait il y 15 ans les mais , il faut se reveiller , ya un énergumène qui a dis qu’il été aller à la star’ac pour faire le gentils alors toi le keke il serait peut -etre temps de médiatiser le rap , c’est pa sun mouvement socail bordel , sinon y’en a qui n’ont aps eu assez faim pour me faire trippe rsur un son , si il devait aller à star ac ct pas pour jeter une bouteille de jack dans la gueule de nickos, mais assassiner les préjugés de merde qu’on a sur tous les rappeurs!
    Mais je crois bien que les 2/3 des haters écoutent orelsan et hochent la tete en se disant que ca déchire avec un accent de bourge de weed et faut arreter apres yannick noah qui est ce qui bouge pour les negros en France ?personne
    Personne evoque l’esclavage comme il en parle , si vous n ‘ avez écouter lunatic que par extrait , alors on s’arrange parce que c’est bientot noel là, envoyer moi vos coordonées je vous l’offre parce que la france a une belle gueule de merde quand je vois comment les gens qui se disent puristes font “avancer ” les choses !
    bravo
    ps: restez en 1992 , minister A.M.E.R , IAM , ARSENIK vous yattendent

  51. Joe (8 décembre),

    Tu es ridicule.

    Exclure l’argent des codes de ton élitisme n’exclut pas que tu es tout petit. D’ou le manque d’altitude.

  52. Ah merci Moncler, enfin une réponse pertinente,

    @Books et grisgris, ou l’hôpital qui se fout de la charité :
    Vous me reprochez d’essentialiser le propos, de catégoriser, mais qui a parlé de p’tits blancs middle-class dès le début?? Si ce n’est pas racialiser le propos ça…

    Quant à la catégorisation, j’ai là affaire à de vrais spécialistes, n’est-ce pas Books? “Le public de Booba se résume à deux camps, les ptits blancs middle class et des gamins des banlieues forcément “paumés”/ Le public rap est un ramassis d’analphabètes incultes priant tous les jours le Dieu consommation”… Bel exemple de complexification du réel, merci mec, je me sens moins seul dans ma bêtise d’un coup…

    Et pour ce qui est de projeter… Tu te sens visé lorsque je parle d’élitisme bourgeois, c’est ton problème. Je parlais de discours et non de personne. En effet, je suis d’accord avec toi, un “bon prolo” peut très bien adopter le discours élitiste bourgeois, mépriser les goûts du peuple, lancer des incantations creuses sur la rééducation des masses, ce que tu fais très bien d’ailleurs…

    Mais il ne t’est jamais venu à l’idée que le public de Booba peut avoir, aussi, un peu de libre-arbitre, de conscience, et parfois (oui, incroyable!) savoir lire et écrire? Prendre ce qu’ils voient et entendent pour ce que c’est : de l’entertainment? Quand tu auras compris ça tu seras un peu plus détendu tu verras…

    Pour ce qui de Jaurès (que vient-il faire là d’ailleurs??), oui c’était un bourgeois.

  53. Voilà Jay la couille a bien résumé la situation : se distraire à en crever (pour reprendre le titre d’un ouvrage de Neil Postman que vous devriez tous lire bande de ringards).

    C’est pour ça qu’après avoir écouté les voeux de Sarkozy on ira remuer son boule sur La Banane de Katerine et on enchainera les verres de malibu coco sur Caesar Palace de Booba. Pour oublier à quel point nous sommes des putains de minables dans un putain de pays dégénéré.

    Tas de cons.

  54. Booba ou l’ego mal place. Je ne comprends pas comment un mec avec des textes aussi creux puisse se vendre. ça me fait hurler d’entendre Booba c’est des textes avant tout .. C’est sur que caser un nom de jedi, ul footballeur et une femme politique dans la même chanson, il va la chercher loin l’inspiration .. Et il ose critiquer kool shen ou même iam. Ce mec est une farce qui dure depuis trop de temps

  55. Tout d’abord je voudrais dire une chose ,
    Booba est un poète ,
    Il n’a pas commencer sa carrière avec Ouest Side ,
    Il a commencer il y a 15ans lancer par zoxea des poetes de la rue (qui lui a écrit c’est premier sons)

    2ème chose : Mettez vous a sa place ,il est ne a Meudon (haut de Seine )dans une citée ,sa vie n’était pas facile ,
    Et maintenant il gagne beaucoup d’argent ,c’est normal qu’il acheté ce qu’il n’a pas eu ,ou ce qui lui fait envie .

    3ement : j’ai commencer a écouter booba avec Boulbi ,
    et après je me suis interetesser a ces précédents son ( a l’époque de Lunatic ,mais aussi avec Ärsenik , les x-men ,et encore d’autre ..
    Il a garder la meme plume qu’avant .
    Si bous ne comprenez pas c’est sons ,écouter les anciens et revenait vers le récent vous comprendrez mieux l’artiste .

    Booba est un modèle , IL A RÉUSSI .
    Il a de l’argent ,ses potes le 92i mala dje brahms ,
    et il a mis sa mère a l’abri du besoins ainsi que son frère .
    Écoute bien c’est sons et comprendras que c’est un putain de moteur pour beaucoup de personne ,il te pousse a faire comme lui ,
    A RÉUSSIR .

    Pour moi c’est un artiste ,le bitume avec une plume meme .

    -Si tu veux traite moi de commercial bidon,
    Ça m’est égale ,
    je penserais a toi sur les plages au Sénégal

    Cashflow .Autopsie vol.1

    1. BOOBA un MODEL????? oula la sa craint j’espéré que peut de gens pense comme toi! la je peut le dire, pauvre France… ouvre les yeux et si tu a eu un minimum d’éducation réfléchi avant de dire des connerie…

  56. Putain les commentaires sont hallucinants.

    Si on n’aime pas Booba c’est qu’on est soit

    1° RACISTE
    2° BOURGEOIS
    3° FRUSTRé

    Et ça ne vous vient pas à l’idée que c’est juste de la merde, à aucun moment vous vous rendez compte de la médiocrité antipathique de ce gros tas de muscle tellement pété à la weed et à la schnouf qu’il peine à aligner deux phrases cohérentes en interview ? Sérieusement ? Vous croyez qu’il représente quelque chose, que c’est un genre d’étendard pour tous les daleux et prolos de France ? Vous croyez réellement que ce mec a un quelconque talent d’écriture ? Vous avez déjà feuilleté des vrais bouquins, j’veux dire des trucs réellement subversifs et frondeurs ? Vous savez ce que c’est une “plume” au moins ?

    Ce discours bien-pensant c’est du racisme à l’envers, ça me rend dingue.

    Ou alors tous ceux qui tiennent ce genre de discours sont cohérents et il leur faut défendre Patrick Sébastien et aller demander un peu de tolérance et de compréhension pour lui aussi, ce poète injustement décrié, ce grand “entertainer” qui permet aux petites gens de s’évader.

    Booba est un idiot utile qui flatte les bas instincts et fait son pèze là dessus, à la limite tant mieux pour lui. Mais ses défenseurs n’ont aucune excuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.