Cela fait 17 ans et six albums que la formation de Ian Parton crache une pop multicolore sans faire trop de bruit. Avec plein de bonnes intentions et une énergie débordante de positivisme, The Go! Team semble être devenu bien ringard. Pourtant, certains fans leur démontrent une fidélité incroyable, et cela depuis le début. La clé de la longévité, ils la détiennent.

En checkant les dernières sorties musicales, mon regard s’arrête sur un drôle de nom : The Go! Team. The Go! Team ? Si je me souviens bien, c’était un truc affreusement pop et coloré dans la vibe Passion Pit, Architecture In Helsinki. Ils sortent encore des sons ? Oui ! Et même en 2021, ça sonne toujours pareil. La formation de Brighton formé en 2004 vient de sortir son sixième album intitulé « Get Up Sequences Part One ». A l’écoute de ce dernier, je ne suis pas surpris d’imaginer la bande son qui pourrait passer en boucle chez H&M. Du coup, je me demande s’il existe aujourd’hui des gens qui écoutent vraiment The Go! Team. Plutôt que de chroniquer un groupe qui n’a jamais squatté ma playlist, je suis allé à la rencontre de leurs (derniers ?) adeptes pour m’en parler.

The Go! Team Interview ⋆ BYT // Brightest Young Things

Après quelques recherches sur la page Facebook du groupe, je tombe sur Morgan, 37 ans, qui vit près de Perpignan. « Tous les ans, je prie pour que The Go! Team soit au festival Primavera à Barcelone », me raconte-t-il. Un fan, un vrai, donc … et de la première heure : « je les ai découvert avec le clip de Ladyflash sur MTV quand c’est arrivé en France. C’est instantanément devenu l’un de mes titres préférés ». Puis, je fais la connaissance de Rob, un habitué des commentaires Youtube de The Go! Team. C’est un américain de 50 ans qui habite à Amsterdam. Lui aussi les a découvert en 2004, avec la sortie de leur premier album « Thunder, Lightning, Strike », en même temps que Myspace et Lastfm. Au fil des discussions, je comprends vite que le groupe possède une solide « fanbase » depuis le début.

Aujourd’hui, les Franz Ferdinand, les Foals, et autres Libertines qui ont bercé mon adolescence dans les années 2000 sont presque tous portés disparus, et c’est tant mieux. Les fans de The Go Team! eux, en redemandent toujours. Avec « Get Up Sequences Part One », ils prennent d’ailleurs leur pied. « J’ai reçu le vinyle le jour de sa sortie », se réjouit Morgan. « Comme d’habitude, il y a des pépites comme Cookie Scene ou Pow qui sont des tubes instantanés. Et ils ont même réussi à me surprendre avec Tame The Great Plains qui a une espèce de vibe ska-fanfare un peu chelou. » Pour Rob, cet opus s’inscrit dans la continuité avec leur style qu’il décrit comme « dusty beats, positive sounds, jubilant energy ! »

Si la musique de The Go! Team peut en effet paraître un brin démodé, la bande de Ian Parton en est désormais à son sixième album en 17 années de carrière. Une belle longévité et des fans qui ne se lassent pas. « C’est un groupe qui ne m’ennuie jamais », explique Rob. « Aucun album ne m’a déçu, ni même un seul titre je crois », ajoute même Morgan. On aurait presque envie d’être à leur place. Mais c’est quoi leur secret ? Comment The Go! Team peut-il avoir une « fanbase » aussi fidèle ? Peut-être parce qu’ils restent fidèles à eux-mêmes avant toute chose. Depuis leur genèse, Ian Parton et sa troupe ont à chaque fois signé leur disque sous le même label, Memphis Industries. Les six membres du groupe n’ont quasiment pas changé et leur énergie non plus (voir le clip de Pow.)

« C’est rare ce genre de groupes. Ils réussissent à ne pas sortir des copies de copies d’albums, tout en restant dans leur style », résume Morgan. Donc si vous n’aimez pas le premier album, vous ne risquez pas d’aimer les autres. Un bel exemple à suivre pour beaucoup d’artistes. Même les géniaux King Gizzard nous ont bien eus avec leur récent « Butterfly 3000 » aux allures de pop psychédélique. The Go! Team a la grande qualité de ne jamais trahir ses adeptes, aussi peu nombreux sont-ils. Combien de fois avez-vous eu le sentiment d’être dupé par vos artistes préférés parce que ces derniers ont décidé de tenter autre chose ? Vous voulez que ça s’arrête ? Devenez fan de The Go! Team et vous serez encore heureux d’acheter leur disque en 2035. Moi, je commence à bien aimer la chanson Freedom Now et ses airs de My Bloody Valentine.

  • 106
    Partages

5 commentaires

  1. « Ça sonne toujours pareil  »
    Je plussoie
    Et toujours aussi pénible à écouter
    Genre de musique qui rempli tout l’espace d’écoute sans jamais la laisser respirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.