Le titre de cette news ressemble fort à un fait d’hiver (“Ivre, il regarde TPMP et poignarde toute sa famille, écoute l’intégrale de Vianney puis se suicide“) et pourtant, comme disait l’autre, tout est vrai : après plusieurs années passées chez le label Tricatel, d’abord en stage puis “pour de vrai”, Charles Dollé s’est finalement décidé à passer le pas de porte pour se consacrer à ses propres aventures musicales. Bien lui en a pris, puisque le premier titre en écoute est une symbiose parfaite entre Connan Mockasin et Alain Chamfort. Une certaine idée de la pop telle qu’elle se pratique chez la clique de Bertrand Burgalat depuis avant même l’apparition d’internet et des vaccins qui donnent la 5G.

Le titre Funambule, dixit le principal intéressé, a été écrit en majeure partie “pendant le premier confinement en regardant par la fenêtre à imaginer, bloquée dans l’immeuble d’en face, la personne avec qui je visLe texte parle d’ennui, de fuite incontrôlable du temps, et de rêves endormis“. Et aussi, un peu, de tous ces artistes français incapables d’aligner une mélodie aussi pure qu’une ligne de coke. Sans transition, c’est tout l’esprit du Bambou de Chamfort condensé en 4 minutes avec, au passage, une petite pincée de Catastrophe. Pour aujourd’hui, on ne demandera rien de plus.

Le premier EP de Charles Dollé, “Imago”, sortira prochainement sur le label Menace.

  •  
    230
    Partages
  • 230
  •  
  •  

5 commentaires

    1. Perseverance, je pense que tu manques de salade de phalanges, c’est bon pour la santé et ça fait réflechir.
      Donnes donc le lien de ton fabuleux projet musical pour nous ouvrir les yeux sur ton génie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.