Connect
To Top

Siriusmo : tu pousses le clavier un peu trop loin Moritz

Blague à part, et pour tous ceux qui ne le connaissent pas, Moritz Friedrich est un producteur de musique électronique, compositeur de génie, accessoirement peintre, graphiste, et illustrateur. Entre deux boulots, le caméléon nous présente son nouvel album.

« Comic ». C’est le nom du projet. De la deutsche qualität, de la vraie. Après quatre ans d’absence dans les bacs, une tournée européenne de plus d’un an avec Modeselektor et deux, trois collaborations sur les albums de Jean Michel Jarre et Mr Oizo, Siriusmo revient, toujours sur le label Monkeytown avec 14 nouveaux titres.

Ses influences techno, house, hip-hop et dubstep se traduisent dans son travail par une diversité assez impressionnante d’ambiances au fil des pistes. Il y a une alternance de morceaux sombres et mélancoliques comme Bleat ou encore Dagoberta, et des morceaux plus clairs et groovy (le mot interdit depuis 1994, on sait…) comme Comic ou Geilomant. C’est puissant et varié, tout semble millimétré et à sa place. Ajoutez à ça des collaborations qui tabassent avec Mr Oizo, Dana, Romano et Jan Driver, et vous obtenez un album éclectique et électrique (trois générations ont fait ce jeu de mots avant nous, okay).

Si Siriusmo s’est déjà fait un nom avec ses productions précédentes, nul doute qu’il entre dans une nouvelle dimension et qu’il agrandira encore son cercle de fans avec ce nouvel album. De quoi pousser la frustration à son paroxysme, Moritz est trop timide et fait peu de live, alors si jamais vous entendez parler d’une date, c’est à ne rater sous aucun prétexte.

Siriusmo // Comic // Monkeytown

Laisser un commentaire

A lire aussi