Lire l'Article

THE DRONE [INTERVIEW]
« On peut citer George Brassens ? »

A les regarder comme ça prendre la pose devant un crépi Castorama avec leurs polos neutres, on aurait vite fait de croire que ces trois là viennent de fonder un groupe d’indie rock en hommage aux Pixies. Les apparences, souvent trompeuses, laissent pourtant place à une toute autre vérité : ces types sans paillettes ont simplement créé le meilleur site musical français : The Drone. Pour fêter ces cinq ans d’existence en zone libre, il était donc tout indiqué de voir comment ces intégristes résistaient à l’envahisseur.
Lire l'Article
Partager
Lire l'Article

LA NOTATION DE DISQUE
Fausse note pour les rock-critics

Par quel miracle ou avec quelle mauvaise foi les chroniqueurs parviennent-ils à attribuer une note à un disque? Regardez Pitchfork et leurs notes sur dix à la décimale près…Comment font-ils? Sur quels critères se basent-ils? Y’a-t-il une savante pondération à appliquer selon qu’ils traitent un 45 tours tchèque ou un quadruple album hawaïen sorti dans les années 30 ? Abebe Bikila était-il meilleur que Carl Lewis? Autant de questions inutiles auxquelles ce douloureux article tente de répondre.
Lire l'Article
Partager
Lire l'Article

DISQUAIRE DAY
CALIF à la place du …

Pour la troisième année consécutive, la déclinaison française du Record Store Day américain débarquera le 20 avril chez 186 disquaires de l’hexagone, avec pour objectif de prêcher la bonne parole indépendante grâce à plus de 200 disques annoncés comme collector et vendus exclusivement chez les disquaires. Un rapide coup d’œil au catalogue proposé par l’instigateur de cette journée spéciale, le CALIF (club action des labels indépendants français), permet néanmoins de relativiser l’intérêt de ces portes ouvertes pour collectionneurs lambdas : derrière le soutien éphémère aux petits artisans du disque traités comme des myopathes au Téléthon, se cache en réalité une autre musique qui donne surtout l’impression d’écouter un disque rayé.
Lire l'Article
Partager

PITCHFORK FESTIVAL
Le plan Marshall de l’industrie du Cool

Cette année encore, l’Américain Pitchfork fera sécher ses chemises à carreaux du 1er au 3 novembre à La Villette, avec à l’affiche des musiciens superbement ennuyeux. Si vous ne comprenez pas le sens de cet oxymore mal ficelé, peut-être est-ce parce que vous n’êtes pas au courant que le réel organisateur de ce défilé de starlettes n’est autre que Super, tourneur parisien ayant placé quatorze de ses artistes sous contrat sur les vingt-huit que compte cette édition, euh, indépendante. L’occasion de revenir sur un phénomène en vogue chez les promoteurs de spectacle : la consanguinité musicale. Qui fait des petits, toujours plus étranges.
Lire l'Article
Partager