Ce guitariste yougoslave était bien plus cool que tous vos hipsters à bonnets

Si la Yougoslavie était surtout connue pour ses footballeurs et ses guerres ethniques, son folklore musical gagne à être connu. Seul dans son atelier en Californie, Branko Mataja l’a réinterprété à la guitare de manière expérimentale à partir des années 60. Une œuvre inconnue découverte par hasard via un digger de L.A., énième illustration de ce phénomène de réhabilitations musicales improbables qui n’ont de cesse de se répéter ces dernières années.  
Lire l'Article