Ko Shin Moon fait voler les tapis sur sa reprise de Bint El Shalabiya

Giorgio Moroder jammant sur un synthé Moog Modular avec Thylacine et Acid Arab sur un motif de Ravi Shankar : non, ce n’est pas le pitch d’une nouvelle série musicale diffusée sur Netflix ; c’est le résumé du début de carrière de Ko Shin Moon, vainqueur du Prix Société Ricard Live 2020 et auteur d’un premier album (« Leïla Nova ») qui tranche d’avec la musique électronique des Dj pousse-boutons. Pour fêter le début de l’été, les deux “boys in the oud” nous offrent une cover instrumentale du culte Bint El Shalabiya de la chanteuse libanaise Fairuz.
Lire l'Article