PHILIPPE GARREL
J’existe…

Quand Garrel réalise son tout premier film, il n’a que 16 ans. Le titre, “Les enfants désaccordés”, pourrait s’appliquer à toute sa filmographie. 48 ans plus tard, il revient avec “Un été brûlant”, et j’ai toujours cette impression que Garrel fait des films comme si c’était la première fois. Rencontrer une fille, la séduire avec son lot de timidité, de naïveté, de passion exacerbée, et puis l’embrasser. Parfois se dessinera une rupture… et un nouveau film.
Lire l'Article