Si tu t’es pas fait rembarrer par Boy Harsher avant tes 50 ans, t’as raté ta vie

Quiconque n’a jamais foiré une interview et ramer pour voir des réponses monosyllabiques de plus de trois mots ne peut comprendre l’impression de solitude qui peut parfois parcourir le corps mou d’un journaliste musical. Vérification immédiate avec le duo de synthpop glauque de Boy Harsher, un groupe qu’on pensait français et qui, en fait, vient du Massachusetts. Merde, ça commence mal.
Lire l'Article