Il y a peu, les cours de Zumba et de body attack étaient bondés. Mais, depuis le drame du confinement, une horde de sportifs perdue devant les gymnases fermés a transformé les salons en salles de boxe munies des pires playlists jamais imaginées. Qui sont donc les coupables d’un tel massacre auditif ?

Mes tympans sont morts mardi ou mercredi, je ne sais plus. J’étais chez moi en pleine écoute d’un import japonais de la Compagnie Créole lorsque les murs ont commencé à trembler. Par à coups, des pieds martèlent mon plafond sur du Lady Gaga, du Beyoncé puis l’achèvent avec un remix moisi digne d’une boîte de Phuket. Incapable de tenir le choc de ce bal bruyant, je monte les escaliers dans le but de remonter le lycra de la voisine pour lui sommer de changer de radio. Surprise, elle me prie de bien vouloir l’excuser, “elle écoute les Beatles en temps normal mais pour faire du sport, Lady Gaga, c’est quand même plus adapté”… Adapté, mais pourquoi donc ? Faire du step sur Helter Skelter, c’est pas possible ? Cela valait bien une petite investigation.

Après dix reportages sur les raisons qui ont mené un pangolin à organiser une orgie avec des chauves-souris, voici donc une enquête qui promet enfin un résultat concret.

Best of GENERATION FITNESS (2018 ) - Aesthetic Fitness & Workout ...D’après le site wellnesssportclub.fr, chaque musique choisie doit correspondre à l’activité. L’effort de l’exercice doit concorder avec la mélodie. Vous serez heureux d’apprendre que lors d’un renforcement musculaire, le rythme ultra-cadencé de Poker Face de Lady Gaga fait l’affaire et que sur une session cardio, il faut un tempo intense pour accompagner le rythme cardiaque afin d’oublier l’effort, l’insipide Happy de Pharrell Williams fait loi. Seules exceptions, le Yoga et le Bodybalance (???) peuvent se pratiquer sur une musique calme et décontractée, Bonobo fait l’affaire selon le site. Je n’avais pas pensé voir ce nom de groupe dans cet article mais au moins nous savons désormais que les yogistes et « bodybalanceur » sont à éliminer de la liste des criminels.

Female Fitness Motivation - Anything Is possible With You "2019 ...Ceux à incriminer sont donc les musiques cardio et celles dédiées au renforcement musculaire. Qui de mieux qu’un professeur coach pour nous renseigner sur les rouages de ces cours ? J’appelle donc M. XXX, coach sportif particulier qui a préféré rester anonyme (on le comprend). Celui-ci me reprend dès la première question, il est prof particulier et n’a donc pas recours à la musique. Seuls les cours collectifs nécessitent des musiques et certains comme ceux des marques Zumba et LesMills ont recours à leurs propres sons dédiés, créés par la marque. Pour plus de renseignements auprès des compositeurs, il faut les contacter aux États-Unis et en Amérique du Sud.
Je me tourne alors vers une enseignante diplômée BPJEPS (éducation sportive) qui me donne la réponse à ce vacarme. Selon elle, les musiques correspondent aux besoins des élèves afin de les faire bouger au maximum et celles-ci s’adaptent et varient par tranche d’âge. Les groupes jeunes remuent leurs derrières plus efficacement sur du Lady Gaga. Les chansons du Top 50 avec leur rythme entêtants plaisent à la majorité des personnes présentes dans la salle, quitte à laisser quelques mélomanes sur le carreau. Mais, pour les autres tranches d’âges, on prend les tubes de leur époque remixé avec le bon BPM pour correspondre à l’exercice. Passés à la moulinette, c’est comme s’ils entraient dans les charts de notre époque. Tout est trouvable sur YouTube.

J’ai enfin trouvé la source du mal, voici pourquoi toutes les musiques écoutées en salle de sport sont d’une immondice absolue : elles sont adaptées à l’exercice sans vergogne, et sans respect pour le compositeur. La plateforme de vidéo offre des horreurs que même votre cousin fan de Tecknival n’aurait pas pensé faire aux classiques. On découvre par exemple comment toute la discographie d’AC/DC a été détruite par l’obscur Billie Tasker.

D’ailleurs, cet étrange artiste musical fait même partie d’un groupe, Super Fitness Music, qui s’est donné pour mission d’adapter vos tubes préférés à l’exercice physique. On se moque des paroles et des solos, tant qu’on a le BPM adéquat, le tour est joué. Afin de faire du sport sur vos artistes préférés, tapez son nom sur la barre de recherche avec le BPM souhaité et vous aurez d’odieuses surprises.

Cette étrange musique, que l’on peut associer à de l’EDM, qui elle-même vient du Krautrock selon Google, n’a aucune autre personnalité que sa fonction. Vous pourrez écouter du Oasis, du Queen, voire même du Neil Young, vous ne reconnaitrez plus rien ! On sait que cela est destiné au cardio mais s’il vous plait, DJ fitness du monde entier, massacrez plutôt du Florent Pagny, du Nekfeu ou du Bigflo et Oli car ces musiques sont dédiées à cela. Et vous, les sportsheads, comme vous avez besoin de votre BPM, continuez à écouter Lady Gaga et du Dua Lipa mais s’il vous plait ne touchez plus à rien. Message pour toi, voisine, ne m’écoute pas et ne tente pas de trouver une façon de faire du sport avec les Fab 4, j’aurais si peur de voir un remix foireux émerger. Merde, c’est déjà le cas.

6 commentaires

  1. Manger de la soupe pour grandir
    Ecouter de la soupe pour faire bouger…
    Sinon dans le clip “Poker Face ” de l’autre nase c’est plus de la zumba que de la danse, c’est cohérent.

Répondre à Moderatocantavirus Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares