Le Brexit n’a pas eu que de mauvaises conséquences : les rares groupes anglais encore écoutables quittent les uns après les autres cette île en train de couler. Dernier exemple en date : les quatre garçons dans le vent de Cairobi, dont le radeau est en train de dériver vers l’Afrique psychédélique. Le clip de ‘Lupo’, à l’ambiance très feutrée, est à découvrir en exclu ici.

Quatre blancs, une musique un peu gris-gris, non ce n’est pas Vampire Weekend et pourtant ça y ressemble un peu (de loin). La différence avec le groupe dont plus personne ne parle, c’est que presque personne n’a encore parlé de Cairobi. Leur album paraitra en octobre et en attendant qu’un page Wikipedia leur soit dédiée, vous pouvez toujours découvrir cette version néo-égyptienne d’un Tame Impala en croisière sur le Nil. Clipé par The Great Sebaldo, un artiste du Yorkshire fan de Cairobi, Lupo parle du changement, de la transformation et du fait de devenir quelqu’un d’autre. Ca n’a évidemment rien à voir avec François Hollande.

Sortie de l’album ‘Cairobi’ le 21 octobre
http://smarturl.it/Cairobi-Lupo_iTunes

 

  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.