Cinq ans après avoir fait tremblé les puristes avec « Five Steps », disque uniquement enregistré avec un synthé Buchla, les deux Parisiens remettent ça avec « Espaces timbrés », toujours aussi planant, à paraître le 19 mars chez Versatile. Un premier morceau en écoute.

Discrètement, les deux taiseux font leur trou dans le monde ouaté de la musique synthétique. Ceux qui connaissent l’importance du Buchla (un synthé rare, l’équivalent du Stradivarius pour les violons) ont immédiatement tendu l’oreille, les autres ont écouté. Loin de n’être qu’une variation pour membres à lunettes de l’IRCAM, le premier album laissait entendre des plages atmosphériques ; le nouvel essai semble aller plus loin, plus haut, et le premier track, Labyrinths, ressemble presque à un manuel d’apprentissage du vol en stratosphère avec des touches à la place du manches à balais.

Accessoirement, mais pas tant que ça, l’album à paraître, « Espaces timbrés », a été mixé par I :Cube, et tente la diversification horizontale avec orgues, un cristal baschet et des batteries. Un bon exemple de « made in Trance » à écouter en fermant les yeux, que vous soyez en position du Lotus, en extase ou juste complètement défoncé.

Le groupe jouera en première partie de Zombie Zombie le vendredi 2 février à la Porte Dorée (Paris) e vous pouvez déjà commander l’album en cliquant avec le plus gros de vos doigts ici.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.