« Il existe généralement, vers les 10 heures du matin, une énergie renaissante. C’est le moment où à Detroit, au coeur de Notting Hill Gate, dans le Lower East Side, à Montreuil ou à Montpellier, les amoureux des Stones et des Stooges ouvrent les yeux, se traînent nonchalamment jusqu’à leurs piles de disques et se penchent, songeurs, sur l’alignement des pochettes cartonnées ou glacées. Si le déclic est immédiat, les doigts courent, l’instinct dicte et wham bam thank you mam, la musique bientôt envahit la pièce. » – Yves Adrien, Je chante le rock électrique.

Enough said ? Sans aucune espèce de doute.  Radio Gonzaï, spécial High Energy, deuxième partie. Meilleure que le premier épisode, comme Le Parrain.

Crédit photo: avec l’aimable autorisation de Nicolas Orillard-Demaire

Radio Gonzaï # 14 : High energy (part 2) by Gonzai

8 commentaires

  1. merci syd pour ce passage sur Ronnie Lane et merci jet putain le sosie de rod stewart, j’ai bien ri ! Sinon rien à dire les mecs ça envoi du pâté. Ps syd : ah ah le Randy California, tu n’as toujours pas placé ta reprise de dylan au flanger.

  2. Merci les gars, vous m’avez rappelé que je n’ai jamais pu encadrer Costello. Je sais ça ne se dit pas mais bon … ça fait du bien.

    Sinon, je note : AC/DC + Motorhead = musique couillue

    Pour le reste, c’est parfait, vivement la prochaine émission!

  3. Putain la prog est sacrément alléchante. Je crois que j’avais écouté que du studio pour les Plimsouls, ça explique peut être pourquoi j’ai jamais réessayé.

  4. Une rectification cependant : le texte d’introduction est signé Syd Charlus et non Sam Ramon comme indiqué (rendre à César, etc.)
    Quant aux Plimsouls, c’est vrai, ce fantastique live mis à part, ils n’ont jamais très bien sonné sur disque. Erreur de production, mauvais choix, peu importe, leurs chansons sont immortelles…

  5. Super émission, de bout en bout. Et l’enchainement Plimsouls-Magazine est juste parfait. Merci encore, Syd, pour cette putain de découverte qu’est Magazine, j’ai l’impression que ça ne tient que sur un disque – Real Life – mais quel disque!

  6. ula ula, oui real life est énorme mais il y a du bon caché derrière les fagots, c’est assez déroutant magazine, il y a quelque chose de vicieux de quasi progressif sur les albums d’après.

Répondre à Sam Ramon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.