Space Dukes, pour nostalgiques du Tame Impala grande époque

En mai 2010, Kevin Parker touchait le ciel du bout des doigts dès son premier album, “Innerspeaker”, pour mieux se compromettre par la suite sur autant de disques incapables de reproduire le même effet. Dix ans plus tard, alors que l’Australien a définitivement retourné sa veste, un groupe parisien semble avoir retrouvé le ticket du pressing et livre avec un premier EP de psychédélique gazeux.
Lire l'Article