Charlotte Leclerc, madame bricolage de la musique synthétique

“Un pied sur le dancefloor, l’autre dans la poubelle”. Depuis 3 ans et six sorties, Stéphane Bodin et François Marché (Bosco, Blackmail) s’évertuent avec une précision maniaque à rendre crédible le slogan de leur propre label, Delodio. Après l’exhumation réussie des musiques minitel de Patrick Michaud, le duo s’attaque cette fois aux démos de minuit de Charlotte Leclerc. Ca s’appelle “Bingo”, et ça peut rapporter gros. 
Lire l'Article