ABLATIONS
Circulez, y’a rein à voir

Avec sa belle brochette de gueules à l’affiche, son idée de départ plus que prometteuse et son titre anxiogène, “Ablations” avait tout pour être au moins une œuvre palpitante, au mieux un nouveau poumon tout beau tout neuf au sein d’un cinéma français à bout de souffle depuis bientôt un siècle. Malheureusement, après coup, il s’avérera n’être qu’un long métrage décevant qui rate tout ce qu’il entreprend et qui restera, sans doute, condamné à l’abysse (touri). Autopsie de ma déception.
Lire l'Article