BEASTIE BOYS
Because you can’t, you won’t and you don’t stop

Un rockeur qui rappe, il y a 20 ans c’était comme voir un clebs en chaleur monter sur un chat. C’était drôle mais ça ne se faisait pas. On choisissait son camp et basta. Aujourd’hui ton iPod mélange les genres et les décennies comme une soirée chez Dodo la saumure. Or c’est bien connu, les mélanges ça fait gerber. Le changement ? Il a juste 20 ans. En 1994, trois rappeurs blancs clouaient tous les punks à leur skate(bored) en jouant mieux qu’eux sur “III Communication”. Listen all, y’all, it’s a sabotage !
Lire l'Article