"Le temps venu de tuer le veau gras et d’armer les justes"
Le Seigneur des porcheries, Tristan Egolf

« Le temps venu de tuer le veau gras et d’armer les justes« 
Le Seigneur des porcheries, Tristan Egolf

Hier soir s’est déroulé sous mes yeux attristés une vaste et puante comédie, mascarade devrais-je dire plutôt, où les acteurs ont oublié qu’ils étaient acteurs pour croire qu’ils étaient capables d’écrire leur rôle, ou pire: improviser. Cette mascarade avait pour titre Fear & Loathing #8. Vous ne rêvez pas, la soirée organisée par mes propres soins au nom de Gonzaï, une mascarade pour laquelle j’ai donné mon énergie et mon fric; mon temps et mon amour.

Ce que je vous ai donné, vous l’avez détruit, une flamme de plaisir pervers à l’œil. Ou plutôt je sais que vous êtes trop cons pour savoir ce que vous détruisez. Vous êtes trop cons pour comprendre que l’objet de votre colère est absurde et abject.
J’ai donc avec la plus grande tristesse regardé la foule. Avec la plus grande tristesse, j’ai regardé les groupes jouer, à côté de leurs pompes et du public. Avec la plus grande tristesse, j’ai écouté les gens me parler, parler entre eux, m’insulter et geindre et barrir et grogner, et paaaaarler encore. Un cirque grotesque et minable.

Et la tristesse s’est transformée en colère, en rage froide. Et la colère s’est demandée pourquoi.

Comme un succédané de Paris, une présence de haine diffuse comme une odeur de déliquescence, un parfum de haine froide et maladive m’a suivi partout, collé à ma peau. Vous étiez-là pour haïr, la Beauté et l’Idée, mais surtout l’Initiative. Choses que vous ne comprenez pas, ne comprendrez jamais et qui vous fait atrocement peur. Alors vous vous dites qu’il faut, il faut la détruire et l’exterminer, cette chose que ne vous comprenez pas et ne comprendrez jamais.
Je vous ai vu justifier votre égoïsme et volonté de destruction par le punk et l’anarchisme, par le dandysme et le rock. Je vous ai vu croire fanatiquement que fumer une cigarette dans un lieu où cela est interdit est l’acte de rébellion le plus haut que l’on puisse faire naître dans ce vaste monde. « Mais je les emmerde », « On s’en fout ». Je vous ai vu être racistes même.

C’est moi qui vous emmerde.

Vous êtes couards, lâches, bêtes et méchants. Médiocres, pire que médiocres : mous. Parasites d’un système qui à souillé son pantalon, auquel vous reprochez votre inconséquence. Et pourtant vous n’avez pas la force, ni l’envie, la volonté et surtout l’intérêt de le détruire. Alors vous geignez, vous vous plaignez et vous êtes moches. Sans classe.
Le plus affreusement drôle est votre volonté de vous inscrire dans cette tradition maudite, décadente, rock, punk, anar. Mais vous n’en avez pas les épaules. Jamais vous ne comprendrez Baudelaire ni Céline. Vous ne savez pas lire. Ce que vous en savez, vous l’avez appris au lycée et sur wikipedia.

Jamais je ne vous pardonnerai. Je vais avoir vingt ans au printemps, et déjà je vous hais. J’étais prêt à vous aimer, à vous écrire, à vous mettre dans un panthéon que vous ne méritez pas. Vous tous, musiciens, critiques, poètes, parisiens, artistes, hommes, femmes: pourceaux.

Vous savez tous que Gonzaï a à cœur de défendre les groupes de rock parisiens qui lui semblent intéressants et doués. Nous organisons des soirées Fear & Loathing pour donner l’occasion de jouer à ces groupes confidentiels, inconnus devant un public vaste et hétérogène. Je vous dis ici, non, je vous instruis car vos yeux sont obstinément clos que 700 personnes tous les mois est un public que vous n’avez pas l’occasion de conquérir sans nous. Et vous chiez dans la colle. Vous saviez tous que nous étions en sursis à l’International, ce club plein de règles comme tous les clubs de Paris.

Mais s’il vous plaît, laissez nous décider comment baiser le système, et baisez vous les uns les autres.

46 commentaires

  1. J’aime le ton et l’élan de sincérité qui animent ce cœur. Sentiment partagé, et je pense qu’il faut se moquer de savoir si l’on peut parler de culture, de contre-culture ou de culture tout simplement con. Le fait que l’entrée gratuite d’un lieu comme l’International et le changement récent de salle comme la Flèche d’Or attirent une faune de bobos parasite (que je suis) qui sont trop bourgeois pour ressentir la spontanéité populaire de la musique rock. Ne t’inquiète pas Captain, nous ne finirons comme Bartleby le Scribe, je te le promets.

  2. ça va se finir à coups de fessées cul nu si ça continue,
    quand au courage j’en accorderai personnellement bien plus à « ces gens » sales et énervés qui ouvrent des lieux ouverts, illégaux et actifs, qui prennent pour le coup un autres genres de risques que toi petite crotte
    à part ça j’ai bien ri

  3. Hey, Captain Sensible, tu connais la devise : « Bien faire et laisser braire ». Tu l’as bien préparée ta soirée? Il y a eu du monde? Alors le reste… Laisse donc les ânes braire leur simili révolte en toc dans les écuries d’Augias en se prenant pour des chevaux de course.

  4. Bon déjà Théo (j’ai du mal à me faire à ton pseudo désolée), cet anonyme a peut-être signé « anonyme » parce que c’est le pseudo par défaut quand on poste un commentaire. Enfin bref, je viens pas pour polémiquer là-dessus, je poste parce que ça m’étonne pas mal que t’ais écrit ça.
    Ok ils ont peut-être déconnés et alors ? C’est une soirée Gonzai, tu t’attendais à quoi ? Il suffisait de voir l’état de la loge la dernière fois … Mais là bizarrement ça ne t’avait pas gêné.

    Je crois que le principal problème là dedans, tu en parles au début :
    « Vous ne rêvez pas, la soirée organisée par mes propres soins au nom de Gonzaï, une mascarade pour laquelle j’ai donné mon énergie et MON FRIC »
    Ton argent perdu. Je vois pas quelles autres raisons t’aurais de gueuler sur les « fautifs » à part ça. Après tout on s’en fout de démolir une baraque tant que c’est pas la sienne non ? Rien de plus bourgeois que ça et t’es en plein de dedans, ton petit trésor a été démoli et tu t’en plains. Je prétends pas être moins bourgeoise que toi, simplement que je le sois ou pas, j’en ai rien à foutre pour reprendre une expression qui t’ait chère et je prétends pas ne pas l’être.
    Tu vas pas me dire que c’est le fait que des personnes fument dans un endroit interdit qui te dérange … Ca ferait rire tout le monde et je crois que c’est ce que cet anonyme soulignait, pour le coup si c’est ça, oui c’est bien ridicule.

    Tu parles d’initiative, je suis bien placée pour en parler vu qu’on fait tourner des groupes et que par conséquent on est parfois amenés à mettre de l’argent sur une soirée. Si tu tiens à ton fric avant d’organiser quoi que ce soit si tu réfléchis 2sec aux différents moyens de l’investir de le préserver un minimum si t’y tiens : soit tu sais organiser et contrôler une soirée, soit tu fais une reconnaissance de dette (mais ça ça fait vraiment vieux con mais au moins t’es sûr de rien perdre), soit tu le fais dans une salle qui fait des entrées payantes et tu te prends un pourcentage et dès le début de la soirée t’es remboursé, soit tu prends une assurance pour ton asso (c’est même assez suicidaire de pas le faire d’ailleurs).
    Les initiatives c’est bien beau mais ça doit être un minimum réfléchi. Si tu veux pas réfléchir, reproche pas aux autres de pas le faire en « gâchant » une soirée et ne rejette pas ton manque de précaution sur eux.

    « Vous savez tous que Gonzaï a à cœur de défendre les groupes de rock parisiens qui lui semblent intéressants et doués. Nous organisons des soirées Fear & Loathing pour donner l’occasion de jouer à ces groupes confidentiels, inconnus devant un public vaste et hétérogène. »
    >> Alors là je dis LOL, je sais pas si tu reçois la très bonne newsletter de Mr. Milcent ni si tu t’informes par toi-même mais si c’était le cas, tu saurais que Gonzai est très loin d’être seul dans les concerts cools à Paris même si y en a pas des masses. Et puis pourquoi que les groupes parisiens ?? Vive le cliché.

    « Je vous dis ici, non, je vous instruis car vos yeux sont obstinément clos que 700 personnes tous les mois est un public que vous n’avez pas l’occasion de conquérir sans nous. Et vous chiez dans la colle. »
    >> Ca c’est vraiment de la pure branlette, l’International ça fait pas 700 personnes (je parle de la salle de concert en elle-même) et de toute façon les personnes qui viennent aux soirées Gonzai viennent aussi aux autres concerts cools avec ces mêmes groupes, c’est pas du tout un nouveau public même s’il peut y avoir de nouvelles têtes.
    « Vous saviez tous que nous étions en sursis à l’International, ce club plein de règles comme tous les clubs de Paris. »
    >> Si les règles ça te fait chier, pourquoi tu reproches aux autres d’avoir fumer au mauvais endroit ? Et franchement, t’es bien naïf si tu crois qu’aucun club ou salle ne va plus vouloir des Fear and Loathing …

    L’égoïsme/l’individu face à la masse, c’est la base de l’anarchisme même wikipédia le dit sans doute donc oui c’est totalement justifiable par l’anarchisme.
    Pour ce qui est de Baudelaire et Céline, je connais des personnes qui les comprennent 1000x mieux que toi et qui pourtant n’ont rien de rock, de punk ni d’anar et qu’ils détestent tout ça. Bref je vois pas le rapport là-dedans. Et même s’il y en avait un, et alors ? Si Gonzai n’était que de la pose ? Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre quoi ? Si Bester n’avait lu qu’une page de Las Vegas Parano avec Fear and Loathing marqué dessus et qu’il s’était dit que ça sonnait bien et qu’il appelerait ses soirées comme ça, qu’est-ce que ça change ?

    Ne le prends pas mal mais je trouve ton article un peu abusé (bien que bien écrit je l’avoue), c’est pas ad hominem hein et puis si tu le prends comme ça, ben tant pis de toute façon. Ok ils ont eu tort peut-être mais pour le coup cet article est complétement ridicule, et je le dis en mettant mon nom puisque tu trouves que signer un commentaire est un acte de bravoure. Au moins, tu pourras pas me répondre comme à Anonyme que j’ai pas signé. J’aurais pu t’envoyer tout ça en mail perso tout comme tu aurais pu écrire ça en mail perso ou le dire en face à Bester ou Juan Trip et consort, mais au moins ça pourra peut-être apporté quelques éclaircissements à tout ça.
    Et tu pourrais être content que je te réclame pas la vingtaine d’euros pour les buvards, ça aurait encore agrandi ton déficit.
    Rien à voir mais y a A Place To Bury Strangers qui passe le 7 avril à la Méca, je dis pas ça spécialement pour toi mais pour ceux que ça pourrait intéresser …
    Et oui j’ai du temps à perdre, je viens juste de rentrer.

  5. Qu’est-ce qu’il s’est passé au juste à cette soirée ?
    Moi qui n’y étais pas, tout ce que j’ai entendu à son sujet, c’est que :
    – c’était bien.
    – il y avait une bonne ambiance.
    – il y avait plein de monde.
    – les concerts étaient top.
    – les gens dansaient.

    Alors quel était le problème ?

  6. Au sujet de ma non-signature

    ben tu t’appelles Captain Mucha Dick, nan ?
    J’appelle pas ça « signer »
    Disons que je m’appelle Captain Anonyme, que je n’étais pas à ta soirée, et que je ne te connais pas, de toutes façons!
    Donc, ok je m’appelle Julien Morel. Ou pas. Qu’est-ce que ça change ?

    En revanche, ton article m’a bien fait marrer (d’où ma réaction).
    Et je rejoins complètement Mlle Non Vérifié, Chloé de son prénom.
    Allez, salut!

    Bon ceci dit, vos articles, bien que nombrilistes et pas super orginaux (Juan Trip, Smmy Decoster, Chateau Marmont…, on rouve la même Chose dans Magic!, la revue pop moderne), j’ame bien les lire.
    C’est marrant, aussi, votre ton un tantinet mégalo, genre « j’ai 18 piges, un bac L en poche, la vie m’appartient!. Et puis vos références surutilisées (Thompson, Céline Bukowski, Baudelaire, Pacadis…), çe fait toujours plaisir, de voir qu’il y a des choses qui ne bougent pas depuis, quoi 40 ans ?
    Sur ce bonne continuation,!

  7. C’est bizarre, j’ai été témoin des 2 événements qui semblent susciter tant d’émotions…..

    Bref, a titre perso, ce que j’ai vu, c’est un mec bourré qui tire 3 lattes sur une clope et qu’on dégage comme une merde, et en fin de soirée, une vague embrouille d’ivrogne toute foireuse (A peine 3 insultes lancées en l’air) …..

    Vraiment très impressionnant….

    Ce que j’ai vu aussi, c’est un limonadier qui sert à picoler à 600 personnes dans un bar plein à craquer, qui emploies des videurs dont le métier c’est justement de gérer ce genre de problèmes, et qui en fin de soirée vient casser les couilles aux organisateurs pour de telles broutilles.

    C’est impudique, et révélateur du respect de ce bar pour votre travail et votre public…..Ce bar c’est le bar de la honte !

  8. ah mais j’ai pas vu tout , ca , pas loin de la raison, cependant j’ai eu les seins d’eve dequidt (son string aussi) j’ai bien amusé moi vachement

  9. Le videur est le meilleur représentant du fascisme économique dans la mesure ou il ne sort pas de son role d’agent régulateur de tout ce qui pourrait mettre en péril les finances de la boite, en l’occurence une possible amende de 400 euros pour le tenancier du bar à cause d’un pauvre fumeur. Hé puis merde si ta soirée était aussi bien, pourquoi un flic aurait ressenti le putain de besoin de mettre à l’amende un pauvre organisateur de soirée? C’est pas ca la contre-culture, l’endroit ou meme les flics se sentent illégitimes pour faire respecter la loi? Putain je dis de la merde, je dis de la merde…et je suis meme pas bourré.

  10. Cela dit c’est super cool de faire jouer des artistes aux Inrocks Indie Club sans être foutu de les payer alors que vous êtes blindés de sponsors. Vous me faites vraiment super marrer, bande de bras cassés.

  11. pourquoi prenez vous la mouche comme çà bester ? je ne fais pas partie des Introductibles, que personnellement je méprise (et je me fous de savoir s’ils payent les groupes ou pas, ou si vos pigistes sont bien rémunérés). J’ignore du reste qui a signé cet article, mais je suis d’accord sur le fond. Hunter S.Thompson reviendrait, il vous chierait tous à la gueule. A vous lire depuis quelque temps, j’ai plus l’impression de me retrouver entre groupies mondaines qui se tirent la bourre, plutôt qu’entre passionnés de musique…

Répondre à - - - - Matt Oi Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.