Lancé en janvier 2013 en toute indépendance, le magazine Gonzaï est l’un des premiers titres français à avoir pris le train du “direct to fans” pour affirmer sa différence. Après trois ans à s’imposer sur un réseau de distribution indépendant (disquaires, librairies) et plus de 100 000 € d’abonnements, le titre est parti en février 2016 à la conquête du kiosque en restant fidèle à ses valeurs : n’avoir de rendre de comptes qu’à ses lecteurs. (Notre revue de presse.)

frise 5

Le magazine Gonzaï c’est quoi : Résolument anti-promo dans sa ligne éditoriale, Gonzaï raconte néanmoins l’époque et jette à la corbeille publirédactionnels, articles LOL et sujets déjà traités mille fois par la concurrence. Le magazine s’inspire de la presse d’investigation américaine pour proposer un bimestriel mettant à l’honneur les vrais héros de la contre-culture d’hier et de demain, les hommes de l’ombre, les rebelles et les bras cassés de la pop. Longues investigations musicales par Benoit Sabatier, énigmes pop inédites, grandes interviews d’icônes comme (La Cicciolina, Druillet, Pierre Carles); tous les perdants magnifiques trouvent enfin leur place dans un magazine imprimé à la sueur du poignet.

Le magazine Gonzaï c’est qui : Une rédaction comprenant des journalistes tous terrains, des photographes aguerris aux tranchées, des grandes gueules expertes en rhétorique de fin de nuit, une régie pub (MINT) plus freak que Mathieu Pigasse mais aussi un politburo à peine plus souple que le Komintern stalinien : Bester (fondateur et rédacteur en chef de Gonzai.com mais aussi responsable des soirées Gonzaï), Thomas Florin (co-fondateur de Gonzai.com mais aussi journaliste pour Rock & Folk), Bastien Landru (responsable nocturne de la rubrique-marathon “24 heures avec”, VRP officiel de Gonzaï dans les librairies du tout-Benelux et pigiste voyageur) et Bob le Flambeur (pilier de Gonzaï et co-organisateur des soirées Gonzaï, mais aussi avocat du diable et objecteur de bonne conscience). Nous n’avons pas la place de citer tout le monde, mais sachez que nous sommes mille fois plus intéressants par mail que dans la vraie vie.

Le magazine Gonzaï c’est où : Chez (presque) tous les bons kiosquiers à compter du 8 février 2016 mais aussi directement en VPC sur notre boutique ouverte 24/24. Tous les deux mois, Gonzaï propose 100 pages de reportages , d’histoires au long cours et d’interviews, le tout façonné avec de l’amour, de la sueur et des incantations. Vendu partout 6,66 €  – diffusion nationale.

kiosqueband

Rédaction en chef Thomas Ducrès (aka Bester)
Rédacteurs en chef adjoints Thomas E. Florin, Charles Aurambault (aka Bob le Flambeur)
Direction artistique & maquette Jules Estèves
Publicité Mint
Philippe Leroy T. 01 42 02 21 62 philippe@mint-regie.com
Fabrice Régy T. 01 42 02 21 57 fabrice@mint-regie.com
Service presse desk@gonzai.com
Distribution karine.grouhel@gonzai.com
Adresse CBE, 6 rue André Messager, pour GONZAÏ, 75018 Paris
Téléphone : 06 62 44 99 24
Numéro de commission paritaire 0920 K 91962

Gonzaï magazine est édité par Gonzaï Média, SARL au capital de 800 € (R.C.S. BOBIGNY 789 929 825).
Gonzaï magazine est une publication bimestrielle (5 numéros par an) imprimée chez Pulsio, 38 rue Durantin 75018 Paris. Les articles et contenus publiés n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs. Tous droits de reproduction réservés.

 

12 commentaires

Répondre à McNamara Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.