J’accuse ! VOUS. Qui que vous soyez. Peu importe le nom derrière lequel vous vous cachez, ou les hommes de paille que vous avez dressé pour vous protéger, sachez que ma haine est dirigée vers vous et vous seul. Always crashing in the same car…

On est en droit de ne pas aimer David Bowie. Ses grands airs de majesté pédante et sa voix de vieille anglaise. De regretter sa relecture un peu lève-la-patte de la pop anglaise et son obsession pédérastique pour le saxophone. Je le conçois. Moi-même, je n’ai par exemple jamais aimé les Beatles, préférant réécouter l’intégralité de la discographie de Dinosaur Jr dont l’apport à la pop me semble plus probant mais, que voulez-vous, chacun ses lubies. Mais si la pop 60’s me semble si niaise monsieur, et si les punks que je vénèrent ont tous fini par ravaler leurs propos beatlesophobes au profit de nauséabonds « J’ai toujours aimé Revolver en vérité » – quand ce n’est pas carrément Magical Mystery Tour qui est cité !! -, malgré tout cela donc, ai-je déjà pris la peine de faire enregistrer 24 artistes parfaitement capables au demeurant, dans le seul but de leur faire salir l’œuvre des garçons coiffeurs de Liverpool ?

Vous êtes la sucette toxique dans l’oeil vairon.

Transformer le mille fois grandiose crooner Life On Mars ? en horripilante diarrhée de String Quartet, une soupe de pisse avec Keren Ann derrière la louche ! Changer Changes en jazz doucereux jouable avec deux doigts, baguouzés de surcroit. Apprêté de la sorte, le Ziggy séminal du glam passerait pour une b-side des Cocteau Twins définitivement laissée de côté malgré les récentes rééditions. Je peux comprendre que vous ayez besoin de titres porteurs, et pour autant que vous haïssez le rocker à pédale, je sais que vous reconnaissez à ces morceaux leur efficacité pop. Mais merde, on file pas du Nutella à un clébard, même pour le faire taire !
Et les erreurs de casting… Permettre à Duran Duran de retourner en studio, c’est vraiment lécher des pestiférés : vous cherchez à déclencher l’épidémie. Confier Absolute Beginners à la dernière dame de France, est-ce parce que vous ignoriez tout de ses frasques de literie ou bien parce que vous la prenez pour une ultime sainte vierge capable d’enfanter sans percer ? A moins que vous n’espériez par ce biais entrer en bonne grâce auprès de ce gratin élyséen-là.

Bernadette Soubirou en a avalé de moins grosses que celles que vous nous servez.

Bon, tout n’est pas pourri, et je pense que vous pouvez encore obtenir le pardon de l’Eglise anglicane en faisant amende honorable. Devendra Banhart épouse Sound & Vision en secondes noces et Arno applique un polish très actuel sur tous les Young Dudes autrefois porté par Mott the Hopple. Invité par erreur, Daho justifie en un titre sa réussite lors des 80’s. Allez, je veux bien même saluer le clin d’oeil à Jesus & Mary Chains des A Place To Bury Strangers (la vache, à eux deux, sur un mot compte triple cela peut faire banco) dont la ville fémino-suffragère décape le tartre. Mais tout de même, noyer ça dans un double CD de 24 titres c’est une déclaration de guerre.
Monsieur, qui que vous soyez, je ne vous aime pas. S’attaquer à un homme malade, une étoile éteinte, c’est de la bassesse. Je ne vous souhaite même pas de mourir en voiture, mais je prie pour que la cargaison de vos disques finisse en tôle pliée sur une nationale couverte de pluie. Allez vous laver les mains, et rentrez chez vous. La queue basse et la mine molle.

Suffragette City (A place to bury Strangers)

Tribute to Bowie // We were so turned on // Manimal Vinyl (Naïve)

5 commentaires

  1. Bien d’accord, ce truc est ignoble. Bon, en même temps, en 2010, Bowie regarde le reste du monde du haut de la réédition de Station to Station. Joli point de vue d’ailleurs, un peu plus élevé que les pyramides d’Egypte et l’obélisque de la Concorde, je crois. Station… le rêve éveillé.

Répondre à Matt Oï Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.