Nombre de spectateurs terminés à l'urine se sont fait la frayeur de leur vie en apprenant, par Hollywood interposé, que la fin du genre humain se situerait aux alentours de 2012, cette vieille farce de la "Fiiiin du Moooonde" - une idiotie puisqu'elle est advenue depuis qu'on a laissé Higelin se reproduire. Si encore ce n'était que la fin du quotidien du même nom, on serait soulagé ; mais non, c'est paraît-il vieux et Maya de surcroît (c'est donc vrai, n'est-ce pas).

Du coup l’humain se sent déprimé, partout des gens se pendent, se rassurent en allant voter ou s’achètent le dernier album de Florence & The Machine. Le cauchemar, en somme. Bref, comment faire pour retrouver un minimum de dignité dans cette fosse d’aisance ?
Le très mésestimé Richard Hawley avait réussi ce tour de force : résumer finement la longue errance des laissés pour compte et autres héros (ne serait-ce que pour un jour) par « la lumière au bout du tunnel était un train venant dans l’autre sens », comme un bras d’honneur aux mesquines turpitudes que la vie nous offre.

Il y a pourtant de la beauté dans le désespoir, là où la fleur de fumier s’amuse à braver la médiocrité ambiante. Exemple : Mahalia Jackson, Johnny Cash, Durruti Column, Spiritualized et ces Warlocks deuxièmes du nom qui démarrent cette seconde partie d’émission avec une trimballe forcement létale dans la Vallée de la Mort…

Radio Gonzaï #20 : Le fond du fond (part 20) by Gonzai

16 commentaires

  1. Il serait peut-être temps que tu te défoules ailleurs, non? Je sais pas: faire de la boxe, jouer à la Wii, sortir au cinéma, frapper des repris de justice, etc…

  2. Hello la Gonzaï Radio Team,
    Mon petit message d’hier soir n’a rien de bien méchant et ne mérite pas forcément que j’aille me faire défouler ailleurs (enfin j’y réfléchis quand même). Tout ce que je veux dire – et je parle en tant qu’auditeur et encore un peu investi de Gonzaï – c’est qu’à force d’écoute, émissions après émissions je reste dubitatif sur :
    1. l’intérêt des sujets abordés et/ou leur traitement
    2. l’ambiance un peu « Radio à la ferme », on ricane entre deux jingles en se faisant des gros clins d’oeils du genre « on se la pète bien entre potes » avec nos supers anecdotes
    3. Autre point « radio à la ferme » j’invite les copains, copine, le chien de la voisine …

    Donc trois points qui me chagrinent vraiment parce qu’on s’encroute dans une routine un peu « naze » sans parler de ce qui pourrait en plus être amélioré. Je ne suis pas du tout un mec de radio je le répète, je ne veux pas donner de leçons.

    Sur ce, je dois aller choisir entre la boxe, le cinoche, un repris de justesse, j’hésite …
    Bises à toute la team

  3. Hep,
    Tout ce que tu énumères comme étant tragique est rigoureusement vrai. Boire des verres entre amis et bavasser tout en passant des disques, voilà : c’est exactement ce qu’on voulait faire ! Après, c’est comme écrire un article, faire un disque ou un groupe : un truc à la portée de tout le monde, voire à la tienne.
    Rien de plus simple : ouvre un compte sur Soundcloud ou je ne sais où, passe et raconte ce qui te semble bon (ou pas, selon ton degré d’humour), habille le tout sur ton ordinateur (jingles, césures, édits, etc.) et roulez jeunesse !
    Améliorer, améliorer, pff, on se croirait au bureau tiens…
    Radio Gonzaï, ce n’est ni Georges Lang, ni Dylan (qui met joliment en scène ses obsessions, soit dit en passant), ni Président Rosko, encore moins une brochette de pédagogues ; juste trois gonzes ou quatre qui ne revendiquent rien de particulier mais qui eurent la PRÉTENTION un jour de se dire : tiens, oui, pourquoi pas ?


  4. J’ajouterai juste que l’essentiel ici sont les morceaux:
    Si tu n’as jamais été touché par une chanson, que le gospel ne t’évoque qu’un mauvais manga et que se n’est pas par la musique que tu remontes la pente en cas de coup dure… On peu pas grand chose pour vous satisfaire.

  5. Yo
    Merci pour vos réponses, au moins les choses sont éclaircies puisque c’est exactement ce que vous vouliez faire, je n’ai plus rien à dire.
    Pour Johnny Jet, la musique c’est toute ma vie, comme pour vous, par contre tu as raison sur un point, le gospel c’est vraiment pas mon truc, comment t’as deviné ??
    Bises et bonne continuation

  6. euh, là le poulpe tu fais vraiment chié
    putain mais merde il y a des mecs qui se bougent les miches et on se ramasse un vieux plan de rabat joie …
    Franchement on a, avec rock à la casbah, deux radios différentes sur le site qui abordent le truc sous deux angles particuliers. C’est quand même un peu ça gonzai, non ?
    t’as ouvert le poste récemment, tu connais oui fm et le mouv ? nan là tu déconnes sec

  7. Une volée de bois vert par Serlach, ça fait du bien par ce froid ! Je dois certainement manquer de discernement vu que je n’écoute que très très occasionnellement la radio. Sinon comme je l’ai déjà écrit par rapport aux réponses données, je n’ai plus rien à dire. L’affaire est close sans aucune autre forme de polémique.

  8. Seconde écoute.
    Mademoiselle (Madame?) Messieurs, vos conversations savoureuses sont tellement parfaites que je subodore que vous les répétasse avant l’enregistrement.
    Me trompe je ?

Répondre à Johnny Jet Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.