Freaky Dancing, fanzine culte de la musique acid house et électronique aura été pendant 2 ans la plaque tournante de Haçienda, le célèbre club de Manchester. Pour votre plus grand bonheur The Quietus a décidé d’en faire un recueil.

Avec ses couleurs pops et ses dessins décalés, le journal non officiel est pourtant devenu une légende. Enfants de Joy Division et New Order, ces fans du magazine ont aussi été des éléments moteurs de la rave britannique.

Tony Wilson, fondateur de Factory Records, le décrivait comme « le journal le plus important que j’ai lu ces vingt dernières années». De 1989 à 1990, de la Haçienda à Manchester, les onze numéros de Freaky Dancing ont été distribué gratuitement. Pour la première fois, vous allez pouvoir retrouver toutes ces pages réunies dans un seul livre édité préfacé par A Guy Called Gerald. L’anthologie fera 278 pages et présentera un album de croquis, critiques, dépliants et photographies. Evidemment, le lancement ne se fera pas sans musique. Le recueil publié le 21 février, sera présenté le 2 mars à Manchester, avec un concert d’Uproar.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.