Connect
To Top

Une mixtape étrange et pénétrante par Prieur de la Marne

Curateur de génie, DJ de renom pour les rares à encore croire que le mix est un art et non un hobby du samedi, Prieur de la Marne nous offre aujourd'hui une mixtape dont il a le secret et passe au mixeur 120 minutes de bonheur céleste, avec dans le rôle des apotres Harry Nilsson, Broadcast, Jean Carmet et même Romain Gary. Etrange et pénètrant, ce qui tombe bien, puisque c'est le nom de ce divin cocktail.

Certains l’ont déjà entendu sur France Cul dans la série Candidats (chaque dimanche à 12h45 et en replay ici), d’autres l’ont même vu, tel Jésus, faire marcher des disques sur l’eau. D’autres encore affirment avoir retrouver l’utilisation de leurs jambes après l’un de ces nombreux mix dispo sur son Soundcloud, et qui dépassent de loin le simple exercice du pousse-bouton tel qu’on le subit tous les week-ends dans les bars. Tout cela pour dire que Prieur de la Marne est un sampleur moderne qui n’aurait pas oublié de réfléchir la musique qu’il passe entre ses doigts. Présentement, le résultat est une ré-création de 80 minutes où tout se mélange, à l’image de la pop qu’on aime, comme un bon gros zapping, à la fois bordélique et poétique.

Ah, on allait oublier, Prieur de la Marne s’est également fendu d’une carte postale pour accompagner sa mixtape, et c’est à lire en levant les doigts du clavier :

« Salut Gonzaï… bonjour Bester,

J’ai imaginé cet objet sonore comme une nuit d’amour avec une femme que tu convoites depuis des lustres. Et, comme à chaque rencard prévu, rien ne se passe comme prévu. 

J’aime bien l’idée que cette créature soit en fait une belle garce qui a décidé de me rendre la vie impossible. Au-delà des mots, j’aime cette sensation que l’on ressent quand on entend cette petite bête sur notre épaule, qui vous dit de la fuir en même temps que l’on entend cette voix dans la tête qui nous commande d’y aller, envers et contre tout. Qu’importe. À quoi bon résister…

Et puis ça faisait longtemps que je voulais mettre mes autres passions dans un mix. Parce qu’il n’y pas que le sexe, la politique et le cinéma dans ma vie… Il y a aussi et surtout la poésie, les rêves douteux, les bad trips, cet acid que je ne voulais pas prendre, et la musique que j’ai entendu quand j’ai pris ce trip que je ne voulais pas prendre…  

Enfin… Il y a ce final glorieux en forme de secret espoir… Celui qui te permet de croire que les choses ne peuvent être ce qu’elles furent mais qu’elles peuvent être plus belles encore… »

Prieur Maman Putain © Sylvere H et Christine Sejean

Prieur de la Marne sera prochainement à Beaubourg pour le festival Imagine de France Culture, à Saint-Nazaire, au Familistère de Guise, à Dunkerque, à Epernay pour la fête du Champagne.

Il sera également l’invité spécial du festival Latitudes Contemporaines à Lille en juin, où il invitera en tant que curateur Mohamed Lamouri, Benjamin Caschera de la Souterraine Puzupuzu, et proposera également un grand bal populaire et un cinémix sur le film de Todd Browning, Freaks.

4 Comments

  1. ni eux, ni nous

    21 mars 2017 at 20 h 12 min

    à oublier le G.U.D. & Throbbing Gristle-

  2. Bonnel

    22 mars 2017 at 8 h 21 min

    Whoooo ça donne envie d’aller à Lille !

  3. ooops

    23 mars 2017 at 10 h 14 min

    y pourra pas ‘jouer’ a llah piscine municipale Lille, sauf masqué ou casqué!

  4. renegades sound wave (loin des biarrosssssssssssss)

    23 mars 2017 at 18 h 07 min

    oubli de Vorderhäus!

Laisser un commentaire

A lire aussi