Connect
To Top

 »TOUT SEUL SUR MARS » : UN FILM DE STEVEN SEAGAL

Le succès du film "Seul sur Mars" a inspiré Steven Seagal pour son traditionnel film de fin d'année, un film qu'il réalise avec des amis entre Noël et le jour de l'an et qu'il diffuse ensuite avec ses vœux sur une VHS Panasonic. Introuvables à la vente, ces films s'échangent à prix d'or sur eBay, mais peuvent être loués au video-club de Sausalito. C'est également à Sausalito que l'on peut voir chaque année le nouveau millésime au moment de la galette des rois, à l'occasion du fameux Steven "Christmas" Seagal Sausalito New Year Film Festival.

Des fans venus du monde entier se pressaient à la première et unique projection de Tout seul sur Mars, le nouveau film de Noël de Steven Seagal. Tourné avec un filtre rouge pour faire croire qu’on est sur Mars, le film de Steven Seagal étonne pourtant par son réalisme et la puissance de son scénario. Viktar Darshini Swamy, scénariste du film, nous a confié: « Nous avons vu le film avec Matt Damon et son réalisme nous as sidéré, le courage de cet homme simple qui survit avec si peu de moyens, son dévouement à l’idéologie libérale, tout cela nous a vraiment impressionné. Nous avons donc cherché à retrouver cette simplicité et ce sens de l’héroïsme avec notre scénario. »

Tout seul sur Mars raconte l’histoire de Gregor Damonanov (Jean Dujardin dans un rôle à la mesure de son talent) qui se réveille un matin seul, abandonné sur la planète Mars. Il doit d’abord surmonter une gueule de bois particulièrement sévère, pour reconstituer sa soirée de la veille avec des amis ingénieurs sur la base de Koursk en Biélorussie. Il se souvient vaguement d’une partie débridée d’action ou vérité qui aurait débouché sur sa mise sur orbite et son atterrissage sur Mars.

La première vodka de l’espace

Grâce à ses connaissances en agronomie, Gregor parvient à faire pousser dans la capsule spatiale, des plants de pommes de terre qu’il distille ensuite pour obtenir la première vodka de l’espace. Capable désormais de subvenir à ses besoins, il se rend péniblement jusqu’à une base abandonnée par une équipe de scandonautes suédois dix ans plus tôt. Il y découvre un nokia 3310 disposant d’une bonne semaine de batterie et réussit à contacter les autorités russes par SMS. C’est Vladimir Poutine en personne qui décidera d’aller sauver lui-même le cosmonaute pour le ramener ivre mais vivant en Russie. La chanson Ground control to Major Tom par les chœurs de l’armée rouge ponctue avec délicatesse cette odyssée humaine.

Coproducteur du film et invité d’honneur du festival, Vladimir Poutine s’est dit lui aussi impressionné par le réalisme du film et notamment par la scène où il extrait torse nu du pétrole du sol de la planète Mars afin de remplir les réservoirs de la fusée qu’il a lui-même conçu pour ramener Gregor sur terre. « C’est simplement l’histoire d’un homme prêt à se sacrifier pour son peuple« , a confié le président russe avant de reprendre un blini avec de la terrine d’ours.

Laisser un commentaire

A lire aussi