Connect
To Top

TIM WOULFE
Presence

Il est de retour, et la vie de label indépendant n'est toujours pas facile. Avec « The Uncouth Swain », magnifique entrée en matière, Tim Woulfe présentait ses premières compositions il y un an et demi. Le jeune américain de 21 ans revient avec « Presence », collection de trois titres plus sublimes les uns que les autres.

a3027305691_10On retrouve l’étudiant originaire de Barrington presque là où nous l’avions laissé il y a quelques temps. Celui-ci compose, écrit et enregistre toujours dans sa chambre avec les moyens du bord : une carte-son, un micro et quelques instruments font largement l’affaire lorsqu’il faut livrer ses tripes sur un plateau d’argent. Ainsi les tendres guitares acoustiques se noient toujours au gré des vagues électriques alors que la voix nasillarde de Tim Woulfe récite de doux chants.

Cela dit, les nappes synthétiques autrefois si discrètes prennent ici une ampleur finement inattendue. Osera-t-on parler de musique psychédélique, terme malheureusement galvaudé au fil du temps ? Probablement pas. Pourtant il se dégage une sensation si béate et spirituelle des mélodies assoupies chez ce musicien aussi responsable des « Shoegaze Archives » du label Captured Tracks qu’on serait presque poussé à penser le contraire.

En fait chez Woulfe, il s’agit ici simplement de poésie mise en musique. Cet amoureux d’Apollinaire fait respirer ses simples travaux d’une beauté sidérante tant la sensation d’harmonie s’illustre à mesure que les accords défilent.

Là où « The Uncouth Swain » était une belle promesse presque incroyable de pureté, « Presence » confirme ce sentiment d’avoir trouvé un trésor perdu parmi un nombre incalculable de groupes en quête de succès. Tim Woulfe sera sûrement cet outsider oublié des compte-rendus de fin d’année et boudé d’un public trop peu curieux. Finalement que restera-t-il ? Certainement une œuvre totale amenée à avoir du sens bien plus tard.

https://apolloniansound.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

A lire aussi