Connect
To Top

Terrorisme à Manchester : DBFC lance un cocktail explosif

Le premier album de DBFC arrive à grands pas et avec lui, un voyage dans l’époque où ecstasy, acid house et Rock'n'Roll faisaient bon ménage. Un premier son vient de sortir, pour dépoussiérer la piste de danse.

Tous les éléments sont là : boucles entêtantes, électro psyché pop aux sonorités baggy et un style tout droit sorti d’un club de Manchester de la fin des années 1980. DBFC, quatuor parisien emmené par David Shaw(bizz), sort son premier album « Jenks » début juin. En écoute, le titre éponyme, qui risque de vous faire oublier les Happy Mondays.

« Jenks » de DBFC sort le 2 juin. En concert à la Maroquinerie le 31 mai, [PIAS] Nite.

dbfc (1)

 

5 Comments

  1. tax, no bills!

    18 mai 2017 at 17 h 24 min

    la soupe du dragon

  2. clichy burning?

    18 mai 2017 at 17 h 28 min

    cb natwest or barclay’s ou maybe La poste.

  3. scream a la menthe

    18 mai 2017 at 20 h 13 min

    ils sont dans l’Œil du contre-espionnage, chut, bouzeux,

  4. zzzzz

    23 mai 2017 at 13 h 21 min

    Vous avez une boule de cristal à Gonzai du coup ?

  5. 999

    23 mai 2017 at 13 h 41 min

    ils vont être tricard, là-bas, du coup, ça fait pschiiiiit!

Laisser un commentaire

A lire aussi

  • Ca glisse comme Alice Lewis

    Difficile de trouver plus décevant que le titre de ce papier. Mais c’est que la pop sophistiquée d’Alice se...

    Bester18 février 2018
  • Hiroshi Sato, le côté funk du Japon

    De 1976 à 1988, Hiroshi Sato a enregistré pas moins de 8 huit albums, dont l’un atteint aujourd’hui une côte...

    Bester17 février 2018
  • Trois heures avec les fans de Johnny

    L’endroit où il fallait être en ce samedi du mois de décembre, c’est place de la Madeleine, aux funérailles...

    Mitt Homann16 février 2018