Connect
To Top

Protomartyr n’est pas là pour rigoler

Trop souvent comparé à The Fall, Protomartyr incarne surement aux cotés de Preoccupations (ex Viet-Cong), Parquet Courts ou encore Ought ce qui peut se faire de mieux en terme de Post-Punk en 2017. On a eu l'occasion de s'en rendre compte en parlant avec Joe Casey, frontman discret du quatuor originaire de Detroit.

Après six premiers albums plus ou moins confidentiels, dont le très bon « The Agent Intellect » (2015) et son imparable Pontiac 87, le dernier album de Protomartyr est sorti le 29 septembre dernier chez Domino Recording et c’est une énorme bombe. « Relatives In Descent » s’avère être un 12 titres puissant et maitrisé, au son épais, ouvert avec brio par A Private Understanding et clôturé avec justesse par le radical Half Sister. Entre les deux, pas de remplissage, et une sévère envie de cracher ses ressentiments avec une sincérité qui prend à la gorge.

Entretien embarqué réalisé via les réseaux de communication numériques modernes, alors  que le groupe achevait sa tournée US ; prologue d’une tournée Européene et de quelques dates en France et en Belgique à venir au mois de novembre.

Salut Joe, ce nouvel album a quelque chose de plus émotionnel que « The Agent Intellect », tu es d’accord avec ça ?

Joe Casey : Le nouvel album n’est pas plus ou moins émotionnel que le dernier. Ce que je chantais sur le dernier disque était à propos de choses très personnelles. Je continue de faire la même chose sur celui-ci. J’ai juste essayé d’être moins explicite ce coup-ci.

Au niveau de la production de cet album, le son semble être moins étouffé, la voix plus libre, est-ce que vous étiez plus en confiance pendant l’enregistrement ?

J.C : Encore une fois, je pense que tu te trompes. Les seuls sons étouffés que tu peux entendre viennent de ton propre esprit. On essaye simplement d’être au service des chansons. Pour ça on a été aidé par l’oreille avisée de Sonny Diperri à la production.

Justement, j’ai appris que vous avez enregistré cet album très rapidement, en moins de deux semaines, et avec Sonny DiPerri (NDLR : qui a travaillé à la production avec Animal Collective, La Femme, Hanni EL Khatib, The Drums …). 

J.C : Le label nous a proposé Sonny. On a aimé le fait qu’il n’ai pas de « signature sonore ». On a été content de se rendre compte de à quel point c’était un gros travailleur.

« L’un des avantages d’être de Detroit, c’est que personne n’est là pour supporter tes conneries ».

Vous avez fait votre release party sur un bateau avec Metz, Preoccupations et Adult (quel line-up). Je suis très triste d’avoir manqué ça, vivant de l’autre coté de l’Atlantique … du coup c’était comment ?

J.C : Le show sur le bateau s’est très bien passé ! J’étais juste inquiet que des gens bourrés ne passent par dessus bord….

Est-ce que tu peux me parler un peu plus de cette pochette ?

J.C : C’est Maude Fealy, une actrice des années 1900.

Vous êtes en tournée en France et en Europe à partir de la semaine prochaine, c’est quoi votre rapport à la tournée ?

J.C : Tourner fait partie du job. Ça peut être stressant, mais n’importe quel boulot sur la planète peut comporter sa dose de stress, alors pourquoi se préoccuper de ça ? Ceci dit, tu dois quand même surveiller tes compagnons de route. Quand ils commencent à penser seulement à eux et à dépenser ton argent comme des connards égoïstes, tu dois dire quelque chose. En particulier si ils ont été élevé comme des enfants gatés et ne connaissent rien d’autre que ça. C’est un des avantages d’être de Detroit, personne n’est là pour supporter tes conneries.

http://www.protomartyrband.com/

Le groupe est en tournée en France et en Belgique :

21 novembre 2017 : Bruxelles @ Le Botanique w/ Heimat
22 novembre 2017 : Tourcoing @ Le Grand Mix w/ Heimat
23 novembre 2017 : Nantes @ Pôle Etudiant – Université w/ Heimat et Crack Top
24 novembre 2017 : Bordeaux @ Iboat w/ Videodrome
25 novembre 2017 : Paris @ La Maroquinerie

2 Comments

  1. kiri ki pleure

    15 novembre 2017 at 10 h 35 min

    j’ecoute telephone tel aviv, la bombe humaine, c’est de son temps

  2. d nôtres çà va pas!

    15 novembre 2017 at 17 h 55 min

    culs secs!

Laisser un commentaire

A lire aussi