Connect
To Top

« NEXT », UN FILM DE STEVEN SEAGAL DANS LA PEAU DE NICOLAS CAGE

Tout le monde connaît les films dans lesquels a joué Nicolas Cage (Snake Eyes, Sailor et Lula) mais il en existe d'autres. On ne se souvient pas vraiment de les avoir vu, sinon qu'il y avait Nicolas Cage dedans, et une fille blonde en danger. Il arrive même qu'on les regarde plusieurs fois sans jamais en être vraiment certain. Avec Next, son dernier film, Steven Seagal est le premier acteur à briser un tabou cinématographique en incarnant Nicolas Cage dans un des rôles qu'il n'a pas joué. Décryptage.

Next, comme Hell Driver ou Prédictions fait partie de ces films connus d’une poignée de spécialistes, des films particuliers puisque ceux qui les voit oublient immédiatement les avoir vu, leur seul souvenir est qu’il y avait Nicolas Cage dedans et une grosse voiture et une fille bonde en détresse. Pour le professeur Jean-Paul Doumer, titulaire de la chaire de Nicolas Cage à l’Université du Quebec, le phénomène n’est pas un phénomène isolé : « Ce que les spécialistes appelle un Nicolas Cage est un genre en soi. Pour définir un Nicolas Cage on pourrait dire qu’il s’agit d’un film avec Nicolas Cage, dans lequel il ne joue pas. A cela s’ajoute souvent une belle bagnole et une blonde en danger. Et des terroristes. Et souvent on kidnappe sa fille. Attention, prévient cependant le professeur Doumer, il ne faut évidemment pas confondre le Nicolas Cage avec le Liam Nesson dans lequel les méchants sont des trafiquants de drogue d’Europe de l’est. »

Steven a parfaitement compris les enjeux du film, il n’a pas vraiment lu le scenario et semblait absent pendant la plupart du tournage.

C’est Manuel Alvarez, directeur du vidéo-club de Sausalito qui a proposé à Steven Seagal ce remake de Next. Grand collectionneur de Nicolas Cage, Manuel Alvarez organise, chaque année à Sausalito, le festival international du Nicolas Cage où des fans du monde entier viennent revoir des Nicolas Cage choisis au hasard par le directeur du festival : « Je ne sais pas combien j’ai vu de Nicolas Cage, avoue Manuel, je les confonds tous. » Pour l’édition 2015, Steven Seagal présentera en exclusivité Next, un Nicolas Cage de 2007 dans lequel le réalisateur américain incarnera Nicolas Cage. « C’est un excellent Nicolas Cage, a confié Steven Seagal au magazine Variety, dans le film j’incarne Nicolas Cage qui a des pouvoirs parapsychiques et peut voir ce qui va se passer dans la minute suivante. Je conduis une voiture super-puissante et il y a une fille blonde en détresse. Je crois aussi que je reviens de l’enfer, mais je ne suis pas sûr, il faut que je vérifie. »

Next-SSEngagé comme consultant sur le tournage, Nicolas Cage s’est dit impressionné par la performance de Steven Seagal : « Steven a parfaitement compris les enjeux du film, il n’a pas vraiment lu le scenario et semblait absent pendant la plupart du tournage. Sa pratique du bouddhisme l’a sans doute aidé à comprendre le détachement nécessaire à la réussite du film. C’est seulement dans le vide et l’absence que s’incarne l’essence de la présence« , aurait ainsi confié l’acteur lors de l’émission Actor’s studio qui lui était consacré. Pour Nicolas Cage, le film de Steven Seagal est aussi un soulagement: « Steven a prouvé qu’il n’y a pas besoin d’être moi pour réaliser un Nicolas Cage, il suffit d’avoir une préparation suffisante. Moi-même je n’ai d’ailleurs joué dans aucun de ces films, ce n’est donc pas si difficile, il suffit de penser à d’autres trucs pendant que l’équipe tourne. C’est comme cela que je suis devenu champion inter-région de Candy Crush« .

Soulagé de ne plus porter seul l’avenir du Nicolas Cage, Nicolas Cage souhaite désormais se consacrer à la préparation de Benjamin Gates 4, un projet qui lui tient particulièrement à coeur. Le bruit court également que Liam Nesson et Anthony Hopkins auraient approché Steven Seagal pour discuter de futurs projets. Des rumeurs persistantes annoncent cependant le tournage prochain par Steven Seagal d’un film récent de Claude Lelouch avec Gérard Depardieu.

1 Comment

  1. Trape

    1 novembre 2015 at 2 h 22 min

    Excellent, mais n’oubliez pas que Steven Seagal est un grand acteur . Qui a malheureusement trop souvent été cataloguer action nanar après hors limites. Pourtant en 1994 sort son film réalisé interprété, terrain miné (on deadly ground) où Steven Seagal aurait mérité l’oscar du meilleur acteur et de la meilleur réalisation .Malheureusement la mauvaise fois de la presse et les lobbys ont eu raison de lui car Steven c’était attaqué avec grand courage à l’industrie pétrolière. De ce faite le film d’un budget entre 50/70 millions de dollars n’a rapporté que 38 millions et Steven et son film ont été Descendu par la presse (razzie awards 1995) je précise que le razzie n’a rien de scientifique et n’est rien de plus qu’une stigmatisation d’un acteur pour le faire chier. Steven Seagal est un des meilleurs acteurs américain c’est juste que ses idée dérange. Pourquoi James Cameron ou martin scorsese n’ont jamais tourner un film avec Steven alors qu’il a énormément de talent. pourquoi ne le voit-on pas dans gang of new york dans le role de Bill le boucher à la place de Daniel Day‑Lewis ou encore dans Titanic à la place de dicaprio pour interpréter le rôle de jack dawson? Je trouve scandaleux la façon dont ce brave homme a été cataloguer c’est un être à pars qui faut préserver! Arnaud Trape

Laisser un commentaire

A lire aussi