Connect
To Top

Magic est mort ? Voici Mushroom, le fanzine à imprimer soi-même

Si vous avez bien suivi l’actualité musicale des dernières semaines, il ne vous aura pas échappé que le magazine Magic traversait actuellement une période de turbulences. Lassés d’un bras de fer avec le repreneur Luc Broussy, 26 journalistes ont décidé de ressortir l’imprimante pour revenir aux plus belles heures du fanzinat héroïque des nineties. Ca s’appelle Mushroom, et le numéro 0 est à imprimer gratuitement.

Faire un magazine est à la fois l’un des trucs les plus chiants et jouissifs au monde ; c’est un peu comme un accouchement une fois tous les 1 à 2 mois, avec son lot de bras de fer, de consensus, de contradictions, et le mot « pénibilité » compte double si vous possédez un ou plusieurs actionnaires incapables de faire la différence entre les Smiths et Elliott Smith.

Magic

Bref, tout cela pour dire, sans forfanterie, que suite à la publication d’une interview (assez courageuse, il faut bien le dire) mais légèrement segmentante de Luc Broussy ici-même, 26 journalistes de l’équipe de Magic, outrés d’avoir appris la mise dans le coma de leur magazine en lisant le papier, ont décidé de claquer la porte. Pas pour aller tenter de piger ailleurs au tarif d’une passe rue Saint Denis, non, mais pour monter leur propre canard qui, clin d’œil évident, se nomme Mushroom, en hommage au canal historique (jusqu’à 1995 le titre se nommait Magic Mushroom). Composé à la hâte avec une maquette qui rappellera aux plus vieux l’esprit initial des Inrocks, le numéro 0 à télécharger dès maintenant, et vous y trouverez notamment un article du cultissime Philippe Dumez, bien connu des services de police, et quelques autres sujets tels qu’on n’en voit plus dans les kiosques actuellement.

Impossible de savoir s’il s’agit d’une réelle résurrection de l’esprit des débuts, ou d’un bras d’honneur éphémère, mais cet exercice de crowdprinting est à saluer pour son véritable esprit d’indépendance. « Etre novö c’est être dissident de tout, y compris de soi-même » disait Yves Adrien. Imprimer du papier via Internet, c’est peut-être ça, la véritable magie.

Pour imprimer et lire, c’est par là

6 Comments

  1. B1St

    29 décembre 2017 at 17 h 45 min

    papier ok, pas avec epson, hein! + qu’ils ne racontent pas tjrs les mêmes salades d’années en années ou copier/coller, & aussi qu’ils INNOVANT & CURIEUX, le choux gazing c’est bel & bien fini, non, y’aura le revival, so B1st!

  2. ymb

    29 décembre 2017 at 20 h 34 min

    Ah ah je croix avoir saisi

  3. la question que tout le monde se pose

    30 décembre 2017 at 0 h 32 min

    Il en pense quoi le Lucho ?

  4. fait pas semblant

    31 décembre 2017 at 10 h 41 min

    2001 pas de ‘cheb’ sur miss louana

  5. fa afafafafafafafafafafafafafafafafafaf ton fafafafafafmass

    31 décembre 2017 at 19 h 30 min

    ça mush dans les bois & on n’en reprend pour douze mille dix huitres

  6. risk ton disk

    4 janvier 2018 at 11 h 36 min

    ;;; qu’ils aillent & vous gonzai interviewer un gogo et ses 400.0000 galettes in Biarritz, ce gogo quand tu lui demande un skeud il vend pas ? trou du cul! le disque est fait pour passer et non pour collectionner.

Laisser un commentaire

A lire aussi