Connect
To Top

LEVITATION FESTIVAL : C’EST QUOI LE PSYCHÉ EN 2015 ?

Dans une époque où le « psychédélisme » en France est devenu une mode bobo accompagnée de brunch au quinoa, j’ai préféré m’envoler au pays où le hamburger est roi, dans un des festival qu’on pourrait très (très) facilement comparer à Woodstock, le genre d’endroit où on se sent bien, où la musique passe avant la géante banderole d’une marque d’alcool et où personne et tout le monde ne font qu’un.

« On n’a malheureusement pas pû vivre les années 70, mais maintenant c’est possible ici, au Psych Fest » (Christian Bland, Black Angels)

Originellement créé avec l’aide des Black Angels il y a huit ans, groupe phare de la scène psyché actuelle, le Levitation (anciennement Austin Psych Fest) voit une multitude d’artistes de renommés international fouler le plancher de la mainstage du festival avec entre autre cette année Tame Impala, FUZZ, Mac Demarco, Flaming Lips ou les patrons du rock psychédélique 13th Floor Elevators pour un concert anniversaire exceptionnel et unique.

« Dis papa, comment ça sonne le psyché en 2015 ?». Pour cette question,  j’ai préféré ne pas trop me mouiller et à la place, je me suis lancé dans un benchmarking comparatif avec deux des groupes à l’affiche du festival, Black Ryder et The Myrrors (à noter un retour en force du Y dans les noms de groupes psychés. Une fois n’est pas coutume, parole aux groupes pour causer psychédélisme, parce que c’était assez amusant de comparer leurs points de vues. Voici – enfin ça n’engage que moi – les réponses qui définissent le mieux ce qu’est devenu ce genre musical.

« Qu’est ce que la musique psychédélique aujourd’hui ? »

Black Ryder : Le terme de musique «psychédélique» me fait penser à la répétition au sein de la musique. Parfois, cela peut être certains motifs répétitifs dans des notes, des accords ou des bourdonnements. Les formes ou séquences musicales peuvent aider à atteindre un certain état de conscience, et a musique psyché est quelque chose qui a l’intention de modifier cette conscience.

The Myrrors : Pour nous « la musique psychédélique » c’est moins un genre spécifique et plus un esprit général visant à expérimenter et explorer le son. Cela peut se révéler dans de nombreuses formes différentes à travers un large éventail de genres musicaux différents, parfois intentionnellement. Mais souvent pas.

« Comment a-t-elle évoluer depuis les années 60 ? »

Black Ryder : Le genre s’est élargi, aujourd’hui le psyché laisse plus de place à la musique, notamment à des genres qui n’y était pas associés auparavant. La musique psychédélique dans les années 60 a été très étroitement liée à la culture de la drogue de l’époque – le LSD par exemple, mais je ne crois pas que l’association soit aussi forte aujourd’hui. La technologie l’a également changé. Là où la musique psyché a été plus principalement basée sur des instruments à cordes, l’introduction du synthétiseur a permis une nouvelle approche du son.

The Myrrors : Comme la plupart des formes d’art, la musique psyché a toujours été un reflet de l’époque dans laquelle elle a été faite, il semble donc que de nouveaux styles musicaux ont émergé au cours des années. « La musique psychédélique
» a eu tendance à les absorber et à en emprunter certains éléments. Il est un peu difficile de décrire les changements spécifiques car, comme précédemment mentionné, ce que nous pourrions appeler « la musique psychédélique» est une catégorie très large de la musique, et qui ne cesse de croître encore plus large.

Le Levitation ne cesse de grandir. Il s’exporte désormais à Vancouver, Chicago et en France (à Angers). Toute les informations pour assister au Psych Fest made in France ici.

Laisser un commentaire

A lire aussi