Connect
To Top

JESSE WOODS
Make cowboys great again

Le Texas est sous l'eau et la Californie brûle. Entre les deux, l'enfance de Jesse Woods.

Ralentir, rester sur le quai et regarder les autres gesticuler et puis s’extraire de ce monde qui va trop vite. Ecouter l’album « Autoflower » et retrouver le charme classique et la grâce immuable d’un temps qui n’a pas suivi la mode, et d’une mer qui n’a pas pris de ride. Une petite merveille d’élégance, de retenue, une beauté simple qui ne cherche ni à en faire trop, ni à en mettre plein les yeux.

On s’est rencontré au bon moment, dans cette belle maison victorienne sur le carré historique de Lockhart. C’est la capitale mondiale du barbecue et surtout le lieu qu’avaient choisit Jesse Woods, RF Shannon et Jess Williamson pour faire de la musique et essayer de vivre sans participer à la frénésie dépensière qui ravage les USA. Sur la base d’un rêve lucide, tout ce petit monde est reparti tenter sa chance à Los Angeles et reste comme souvenir ce morceau entêtant comme une vague. Et ce clip tourné avec Calie Hernandez, la petite amie actrice de Jesse Woods et accessoirement colocataire d’Emma Stone dans La La Land.

La présence assurée de Jesse Woods, le calme, sa voix, le son de sa guitare steel comme un mouvement constant, tout nous transporte, des cow-boys de la fin des années 60  jusqu’à cette version de « UFO » de Jim Sullivan, l’icône rock qui ne pas été revu depuis sa disparition mystérieuse en 1975 dans le désert du nouveau Mexique.

Jesse Woods ne voyage pas dans le temps mais il s’installe plusieurs mois pour vivre et raconter les curieux personnages qu’ils rencontrent. Au Mexique, à New-York, Marfa ou Lockhart, il y reste assez longtemps pour observer, et reste travailler quelques temps. Comme garagiste, vendeur de matériels hospitaliers ou d’instruments de musique, il y remplit son carnet d’histoires et part vivre ailleurs.

Son album « Autoflower », c’est la carte postale rêvée de la rentrée, une vie simple vécue aux franges, pleines d’aventures de ces autres dont il a partagé quelques instants de vie.

Jesse Woods // Autoflower // Sortie le 25 août sur Peso records

Laisser un commentaire

A lire aussi