Connect
To Top

« DEMAIN EST UN AUTRE JOUR ETERNEL
Un film de Steven Seagal

C'est dans une île volcanique déserte, au large de la Californie que Steven Seagal a reçu un groupe de journalistes triés sur le volet. Installé dans un vaste complexe militaire de loisir d'inspiration moderniste, le réalisateur américain a présenté les premières images de "Demain est un autre jour éternel", le prochain épisode de la franchise James Bond.

f3415345df4f883ca26bdb7216e6c106Le dernier film de Steven Seagal, Demain est un autre jour éternel (sous-titré Les nouvelles aventures de James Bond), soulève depuis plusieurs jours des débats passionnés sur le forum allociné. Pour succéder à Daniel Craig, le réalisateur américain a en effet choisi de faire appel à Gérard Depardieu, l’acteur français bien connu pour son rôle d’Obélix l’irréductible gaulois. Depuis la diffusion d’un teaser montrant l’acteur français préparer un Martini, le choix de l’acteur Français a été beaucoup critiqué. La presse chinoise qui soutenait de longue date la candidature de Jackie Chan a notamment lancé une grande pétition contre l’acteur français qui a recueilli déjà plus de 147 millions de signatures.

En invitant la presse international, Steven Seagal a choisit de faire taire les rumeurs : « Gérard et moi étions en vacances cet été dans la Datcha de Poupoute [Vladimir Poutine, ndlr] et le soir après le diner on regardait tous les trois des vieux épisodes de James Bond. Gérard n’arrêtait pas de nous expliquer comment il ferait un bien meilleur James Bond et donc Poupoute à dit Chiche et donc voilà« , a ainsi expliqué Steven Seagal, avant de faire monter l’ensemble des journalistes dans des voitures de golf pour la visite de son bunker.

Rythmé par une B.O. de Maitre Gimp, le film commence en Argentine dans un domaine vinicole puis se poursuit à Bordeaux, avant de faire escale en Californie du sud, avec un aller-retour express au Japon pour acheter un pull et une incroyable poursuite dans les steppes sibérienne. La séquence d’ouverture dans laquelle Gérard Depardieu escalade un barrage à mains nues pour désamorcer une bombe installée sur ses flancs est à couper le souffle. « Gérard a tenu à réaliser lui-même toutes ses cascades et notamment les poursuites en voiture » a ainsi confié Steven Seagal, peu après la chute accidentelle de deux journalistes chinois dans un aquarium contenant un requin-tigre.

Epuisé par plusieurs années de campagnes pour la Matmut, les comédiens espèrent trouver dans ce remake une rédemption artistique.

Comme toujours dans les films de James Bond, c’est le méchant qui donne tout son intérêt à l’intrigue. Cette fois ce sont deux terrifiants sociopathes siamois d’une cruauté sans limites qui cherchent à dominer le monde. Là encore, Steven Seagal a montré qu’il savait prendre des risques en choisissant les comédiens Chevalier et Laspales pour interpréter ce génie du mal bicéphale. Epuisé par plusieurs années de campagnes pour la Matmut, les comédiens espèrent trouver là une rédemption artistique: « Cela fait cinq ans que nous envoyons les DVD de tous nos spectacles à Quentin Tarantino, nous a confié Chevalier, mais sans succès. Mais finalement Matthieu Amalric nous a soufflé l’idée de faire méchants dans James Bond. »
Si Gérard Depardieu, occupé sur le tournage d’une publicité pour la vodka Voda-volga, sponsor du film, n’est pas apparu à la conférence de presse. Son absence a été compensée par la présence de deux James Bond girls de choc incarnées par Emily Ratajkowski et Muriel Robin. S’étant découvert une passion commune pour la poterie copte, les deux femmes se sont longuement étendue devant un parterre de journalistes attentifs sur les campagnes archéologiques en cours et sur la découverte de plusieurs tessons décorés de motifs floraux inhabituels.

Laisser un commentaire

A lire aussi