Connect
To Top

DANCER IN THE DARK 3
Un film de Steven Seagal

Quelques mois à peine après la polémique déclenchée par le film "Dancer in the dark 2", Steven Seagal enfonce le clou et prépare le tournage de "Dancer in the dark 3". Björn, l’adolescent aveugle incarné par Justin Bieber, reprend du service dans ce nouvel opus riche en surprise, en action et en spectaculaires poursuites de chalutiers.

On sait que Lars von trier avait violemment réagi à la sortie du film de Steven Seagal, Dancer in the Dark 2. Fou de rage le réalisateur danois avait torturé des petits animaux et jeté plusieurs paquets de Krisprolls à la tête de son attaché de presse. Depuis, plusieurs sources à Hollywood affirme que Von Trier suit un entrainement intensif de Költlonga, un art martial lapon employé pour se battre avec les ours, afin, selon ses propres termes, de « renvoyer ce gros panda dans la forêt qu’il n’aurait jamais du quitter« . La menace ne semble pas inquiéter outre-mesure le réalisateur américain. « Qu’il vienne, aurait déclaré Steven Seagal au magazine Variety, je lui remettrais sa Palme d’Or. »

Justin Bieber est devenu le chef d’une guilde de ninjas aveugles.

Certes l’antagonisme entre les deux réalisateurs a pu encourager Steven Seagal à s’attaquer une nouvelle fois à l’œuvre du réalisateur Danois, mais celui-ci s’en défend: « Dancer in the dark 2 a eu beaucoup de succès et nous avons senti que le public réclamait une suite, a ainsi déclaré Steven Seagal au magazine Variety. Pour le scenario nous sommes resté fidèle au premier film puisque le personnage de Björn (le fils aveugle de Björk, NDR) revient dans le port de pêche où se déroulait le premier film. Bien sûr, Björn a beaucoup changé puisque dans ce troisième volet le personnage de Justin Bieber est devenu le chef d’une guilde de ninjas aveugles. En revenant en ville il découvre que la conserverie de poisson où travaillait sa mère sert de plaque tournante à un important trafic de drogue. Ce sera un film très mélancolique, une méditation sur le temps et l’impossible retour vers le passé. »

La surprise vient du personnage de Catherine Deneuve qui reprend également du service et gagne ici en profondeur. Björn découvre en effet que celle qui l’avait recueilli et entrainé pendant des années, est en réalité le bras droit de Sigmür, baron Danois de la drogue (remarquable prestation de Jean Dujardin). Rongée par la culpabilité, Kathy avoue à Björn qu’elle est en partie responsable de la mort de sa mère. Assoiffé de vengeance, l’adolescent doit affronter un dilemme tragique qu’il résoudra par un geste que n’aurait pas renié le cinéaste danois, crevant les yeux de sa mère d’adoption.

Alors que la sortie du film est prévu pour l’automne, Lars von Trier a annoncé par l’intermédiaire de son agent, le prochain tournage de Piège à grande vitesse, remake du film de Steven Seagal, avec Charlotte Gainsbourg et une caméra DV achetée sur le Bon Coin. « Le son est un peu défectueux, mais sinon elle marche très bien » aurait confié Lars Von Trier au magazine Variety.

Laisser un commentaire

A lire aussi