Connect
To Top

20 ans après, Ride revient à l’assaut

Faut croire que les anglais ont enfin décidé d'arrêter de mater leurs pompes. Après 20 ans d'inactivité discale, les pionniers du shoegazing sont donc de retour avec un titre "inédit" pas en exclusivité à visionner sur Youtube, qui annonce un album à sortir très bientôt chez Wichita Recordings.

Après avoir tourné(e) autour du pot pendant 20 ans, entre mini-EP tirés à 1000 copies et concerts hommage à Bob Dylan sous le nom de The Zimmermen, jusqu’au dangereux exercice de la réédition qu’on réserve généralement aux groupes définitivement morts, Andy Bell et Mark Gardener sont de retour alors que plus personne ne les attendait.

 Il aura donc fallu deux décennies à Ride pour se remettre du catastrophique « Tarantula » paru en 96 sur fond de guerre d’ego-trip entre les deux chefs de la bande, Bell restant attaché aux racines rock du groupe alors que Gardner voulait se barrer du côté de la dance. Entre-temps les deux ex-Ride sont loin d’être restés à se toucher la nouille. Surtout Andy avec une reconversion de vrai champion en tant que bassiste d’Oasis, avant de suivre le branleur Liam Gallagher dans son nouveau groupe au nom pourri Beady Eye. Mark G restait plus discret avec des collaborations ponctuelles avec, par exemple, The Brian Jonestown Massacre. Et si le bassiste Steve Queralt a décidé de quitter le music vampire-business pour se la couler douce avec femme et enfants, le batteur Laurence Colbert s’est lui bien fait plaisir en jouant avec Supergrass, The Jesus and Mary Chain et l’ex-vocaliste de Can Damo Suzuki. Et la collab’ avec John Cale c’est pour quand?  

Trêve de plaisanteries. Plus de 26 balais après leur grand-oeuvre « Nowhere » qui sortait comme la plupart de leurs albums sur le cultissime label anglais Creation, Ride met tout le monde d’accord avec Charm Assault, du rock’n’roll saucée brit-pop vraiment bien foutu qui annonce, soyons fous, un nouveau grand disque des britanniques. Si l’on en croit Andy Bell et sa modestie légendaire so british, il n’y a absolument aucune inquiétude à avoir : « la tournée de 2015 était un bon moyen de se rappeler à quel point on était bons et Charm Assault est dans la continuité naturelle de notre acmé artistique. C’est comme si on ne s’était jamais arrêté ». Sur ces belles paroles qui ne font qu’accroître, il est vrai, notre excitation de jeune pucelle, attendons quand même la sortie officielle du dit disque qui interviendra cet été après une série de concerts-tests dans des festivals capitalistes. (LOL).

Ride, nouvel album à paraître chez Wichita Recordings
Site Officiel

1 Comment

  1. le defiguré

    2 mars 2017 at 10 h 41 min

    ! BOYA-TRIBE!

Laisser un commentaire

A lire aussi